×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Médicaments
Les nouvelles mesures de Louardi

Par L'Economiste | Edition N°:4259 Le 21/04/2014 | Partager
Après les prix, il s’attaque aux AMM
Depuis des années, cette procédure nourrit des interrogations sur les dessous des autorisations
Louardi ira-t-il jusqu’au toilettage total?

Après le rapport accablant de la Cour des comptes, El Houssaine Louardi s’engage à réformer le système des autorisations de mise sur le marché (AMM). Le ministre de la Santé, qui intervenait lors d’une conférence de presse sur la baisse des prix des médicaments, a souligné que le nouveau texte qui régira les AMM est en cours de finalisation. Mais il s’est contenté d’indiquer que le délai d’octroi ou de renouvellement de ce label ne dépassera plus 10 mois. Un exploit qui lui est cher. Car «ce délai est de 3 ans dans certains pays développés comme la France», a-t-il souligné. Cela ne devrait résoudre qu’une partie du problème. Car l’audit de Driss Jettou pointe de nombreux dysfonctionnements au sein même des commissions qui statuent sur les demandes d’autorisation. En effet, les experts qui y siègent ne sont pas désignés par le ministère de la Santé comme le stipule la loi. D’autant plus que les listes des membres ne sont pas renouvelées annuellement. Autant de failles qui ont conduit à la violation de la procédure de commercialisation des médicaments et à des actes de concurrence déloyale, comme l’a déploré le ministre.
Outre la réforme du système des AMM, le département de la Santé est engagé dans d’autres chantiers. Le ministre a annoncé notamment la baisse des prix des dispositifs médicaux. «Les tarifs appliqués actuellement restent chers», a-t-il dit. Cette mesure accompagnera la nouvelle procédure d’enregistrement, d’importation, de distribution et de vente de ces produits. Pour rappel, le projet de loi élaboré dans ce sens a passé le cap du Conseil de gouvernement.
Parallèlement, Louardi a annoncé l’élaboration d’une nouvelle loi visant à protéger les personnes soumises à la recherche scientifique, sans donner plus de précisions.
Par ailleurs, cette conférence organisée par le département de la Santé a été également l’occasion de mettre le point sur l’évolution de la nouvelle politique du médicament. Ainsi, le ministre a affirmé que la baisse des prix de 1.578 médicaments n’aura aucun impact sur leur qualité. Le ministre est soutenu par l’Association marocaine des distributeurs pharmaceutiques (AMDP), qui s’était pourtant opposée à ce projet lors de son lancement. Pour son président, Lahcen Senhaji, la question de la détérioration de la qualité ne se pose pas. Il s’est réjoui de cette baisse des prix qui aura un effet positif sur le pouvoir d’achat des citoyens. D’autant plus que «la nouvelle réglementation impose aux cliniques d’appliquer les prix hospitaliers», comme l’a rappelé Mohamed Mouni Tadlaoui, secrétaire général de la Fédération nationale des syndicats des pharmaciens du Maroc.

Quid des nouveaux médicaments sur le marché?

La nouvelle grille tarifaire, qui couvre quasiment toutes les classes thérapeutiques, entrera en vigueur à partir du 8 juin prochain. Pour les produits qui intégreront pour la première fois le marché marocain, leurs prix ne seront pas déterminés en fonction de la moyenne du benchmark. «Ils seront alignés sur le prix minimum de ce benchmark», a indiqué le ministre.

Hajar BENEZHA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc