×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Finances-Banques

Le Masi poursuit sa baisse

Par L'Economiste | Edition N°:4258 Le 18/04/2014 | Partager

Addoha a été la valeur la plus liquide du marché. Le cours a enregistré une baisse de 1,20% à 61,50 DH. Sa performance depuis le début d’année s’est établie à 10,02%

L’INDICE phare du marché casablancais a bouclé la séance sur une contre-performance de 0,39% à 9.528,85 points. Le baromètre des valeurs les plus liquides lâche 0,33% à 7.779,27 points. Les indices Ftse ont également clôturé la séance dans le rouge. Le Morocco 15 cède 0,21% et le Morocco All liquid abandonne 0,65%. Les performances annuelles ressortent à 4,55% pour le Masi et 4,87% pour le Madex. Dans la foulée, la capitalisation s’établit à 470 milliards de DH.
Côté variations, Delattre Levivier enregistre la plus forte baisse du marché. Elle recule de 5,73% à 226,05 DH. Jet Alu Maroc régresse de 5,25% à 232,10 DH. Lafarge Ciments se déprécie de 3,14% à 1.450 DH. Atlanta perd 2,28% à 63,50 DH. Oulmes enregistre une contre-performance de 2,18% à 800 DH.
A l’inverse, BMCI améliore son cours de 5,98% à 798 DH. Involys suit la même tendance avec une hausse de 5,97% à 186,50 DH. Maroc Leasing s’apprécie de 5,74% à 350 DH. Fenie Brossette gagne 5,30% à 166,90 DH. CGI progresse de 4,77% à 747 DH.
Au niveau de la physionomie, le marché a traité 44 valeurs parmi lesquelles 17 sont en hausse, 21 en recul et 6 stagnent. Dans ces conditions, le volume d’affaires a atteint 2 milliards de DH. Les transactions sur le marché central ont enregistré un volume de 61 millions de DH. Addoha a drainé un flux de 26 millions de DH. Holcim et BCP ont enregistré respectivement 6,4 et 5,9 millions de DH. Le désengagement de l’Etat dans le capital de BCP témoigne des 2 milliards de DH qui ont transité sur le marché des blocs(cf. L’Economiste du 17/04/2014).


A. Lo

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc