×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Automobile
La Chine dope le marché mondial

Par L'Economiste | Edition N°:4258 Le 18/04/2014 | Partager
Plus de 1.000 modèles au Salon de Pékin
Le marché européen reprend du souffle

En mars, les ventes de voitures dans l’UE ont continué à augmenter pour le septième mois consécutif. Les professionnels du secteur croient à un retour durable de la croissance

1.100 modèles de véhicules seront exposés au salon de Pékin qui ouvre ses portes au public ce lundi 21 avril. General Motors, Toyota, Volkswagen, Hyundai, y seront présents aux côtés des géants chinois SAIC Motor et Dongfeng Motor qui est entré au capital du français PSA Peugeot Citroën.
Cette année c’est la Chine qui sera la vedette. Son marché reste important pour les constructeurs à un moment où les ventes ralentissent ailleurs. Les ventes chinoises ont ainsi bondi de presque 14% en 2013 (à 21,98 millions de véhicules). Les experts de Moody’s Investors tablent sur une croissance annuelle de 8% des ventes de voitures dans ce pays en 2014 et 2015. Et même le marché automobile européen retrouve des couleurs. En mars, les ventes ont enregistré une hausse pour le septième mois consécutif. Les immatriculations de voitures neuves sont en hausse de 10,6% sur un an, selon l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA). Les trois grands marchés sont l’Italie (+5%), la France (+8,5%) et le Royaume-Uni (+17,7%).  Pour la majorité des constructeurs européens, 2014 est bel et bien l’année de la reprise. C’est le cas du PSA Peugeot Citroën qui se montre plus optimiste avec une progression de 3%. Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, confirme aussi par voie de presse «la reprise sur le continent européen».
L’américain Ford et le japonais Nissan ont enregistré aussi des taux de croissance supérieurs à 10%. La tendance est haussière partout : les immatriculations du groupe allemand Volkswagen ont augmenté de 8,6%, celles de l’américain General Motors de 7,2% et celles de l’italien Fiat de 4,6%.
Au premier trimestre 2014, les ventes de voitures neuves ont progressé de 8,4% dans les 28 pays de l’Union (hors Malte). Résultat: 3,25 millions de véhicules neufs vendus. La progression des immatriculations a varié selon les pays allant de 2,9% en France à 13,7% en Grande-Bretagne. Sur cette période, la performance de PSA et de Renault est moins bonne qu’au mois de mars: «hausse de  7,7% de janvier à mars 2014 pour le premier et de 19,6% pour le second».


F. Z. T.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc