×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

La rentabilité contrariée par la crise

Par L'Economiste | Edition N°:4258 Le 18/04/2014 | Partager
Baisse des volumes eau et déchets en 2013
Combinaison de conditions climatiques et d’une conjoncture difficile

Source Suez Environnement
Le chiffre d’affaires du groupe Suez Environnement s’est établi à 14,6 milliards d’euros en 2013 contre 15,1 milliards en 2012. Ce recul s’explique par une baisse des volumes des déchets (4,5%) et de l’eau (4%) au cours du 1er semestre 2013

Malgré une conjoncture compliquée, le groupe Suez Environnement a su tirer son épingle du jeu en 2013. «Nous avons réalisé des résultats solides en 2013, même si le chiffre d’affaires a enregistré une baisse», assure Jean-Louis Chaussade, directeur général de Suez Environnement. En effet, celui-ci est passé de 15,1 milliards en 2012 à 14,6 milliards d’euros en 2013. Ce recul s’explique par une baisse des volumes des déchets (4,5%) et de l’eau (4%) au cours du 1er semestre 2013. Celle-ci est liée principalement aux conditions climatiques et à la conjoncture économique difficile, explique Chaussade.
Pour faire face à ces aléas, le groupe a un plan d’économies basé sur une réduction des investissements (passant de 1,2 milliard d’euros comme prévu à 1 milliard). «Résultat: notre dette de fin d’année est inférieure à celle de l’année précédente», poursuit le DG.
La maîtrise des coûts, à travers le programme Kompass, a aussi permis d’économiser près de 180 millions d’euros. Et de nouveaux marchés conquis en 2013, dont notamment deux grandes concessions en Angleterre pour 1 milliard de livres sterling sur 25 ans), ont permis de renflouer les caisses. «Nous avons aussi remporté un gros contrat à Barcelone dans la distribution d’eau et la gestion de l’assainissement et renouvelé de grands contrats en France (Marseille, Bordeaux…)».
En revanche, la rentabilité du groupe a été bien évidemment affectée par la crise. «Quand on regarde la rentabilité avec un autre critère qui est celui du retour sur capitaux employés, on s’aperçoit que la crise nous a fait perdre à peu près 2 points. Nous étions au-dessus de 9%, aujourd’hui, nous sommes à 7%. Notre ambition post-crise, c’est de retourner à 9% dans un horizon de 4 à 5 ans». La rentabilité dans l’eau est historiquement plus élevée que dans les déchets, car il s’agit d’un métier pratiquement créé par le groupe il y a 150 ans. En plus, le secteur de la gestion des déchets (notamment industriels) a été impacté par la crise.
La moitié du chiffre d’affaires de Suez Environnement est dans les déchets, soit 7,5 milliards  d’euros, dont les deux tiers sont des déchets industriels. La France produit à titre d’exemple près de 30 millions de tonnes de déchets ménagers et près de 90 millions de tonnes de déchets industriels. C’est à peu près le même ordre de grandeur pour les autres pays européens. Mais, moins un industriel produit de biens, moins il produit de déchets. Le métier des déchets est aussi très impacté par les cours de matières premières (recyclage des métaux, plastique, papier…).
Actif dans 70 pays,  Suez Environnement alimente 97 millions de personnes en eau potable, 66 millions en services d’assainissement et assure la collecte des déchets de près de 50 millions de personnes.


A. E.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc