×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Analyse

Marché obligataire: Le Trésor moins boulimique

Par L'Economiste | Edition N°:4258 Le 18/04/2014 | Partager
Baisse de 28% des émissions au premier trimestre
Du coup, les taux d’intérêts se détendent
Les entreprises reviennent sur le marché

La baisse des interventions du Trésor a apaisé la tension sur les taux. Les baisses ont atteint jusqu’à 50 points de base sur les maturités courtes et 90 points de base sur les maturités longues. L’amélioration des conditions de financement profite également aux entreprises

APRÈS les rentrées du premier acompte de l’impôt sur les sociétés, la vente de 6% de BCP va en plus soulager le Trésor. Elle récupère 2 milliards de DH suite à son désengagement du capital de la Banque. Certes, le montant est deux fois moins important que la dernière adjudication du Trésor. Mais il contribue en tout cas à limiter la présence de l’institution sur le marché. Autrement dit, cela évite pour l’instant de faire de l’ombre aux entreprises. C’est le cas depuis le début de l’année. Le Trésor a nettement ralenti le rythme de ses levées. Il a mobilisé 33 milliards de DH sur les trois premiers mois de l’année, soit 13 milliards de DH de moins qu’à la même période en 2013. La baisse des interventions s’est mécaniquement répercutée sur les taux. Elle a atteint jusqu’à 50 points de base sur les maturités courtes et 90 points de base sur les maturités longues, selon les professionnels de marché. Malgré le recul des rendements, la demande des investisseurs est restée forte. Elle est passée de 73 à 242 milliards de DH, soit une multiplication par trois. Les banques qui sont les principales acheteuses de bons du Trésor continuent à renforcer leur portefeuille. Au-delà de la sécurité du placement et de l’accompagnement du financement des projets de l’Etat, l'objectif pour elles est aussi de détenir assez de collatéral pour bénéficier des refinancements de la Banque centrale.
L’accalmie des taux a quelque peu relancé les émissions des entreprises sur le marché. Les banques ont été particulièrement actives sur les trois premiers mois de l’année avec une émission de 14 milliards de DH de certificats de dépôts contre 4,2 milliards de DH sur la même période en 2013, selon les statistiques de Bank Al-Maghrib. Les entreprises non financières ont légèrement relevé leurs interventions sur les billets de trésorerie. Elles ont mobilisé 3 milliards de DH en hausse de 5%. Le volume des emprunts obligataires privés a de son côté atteint 3,7 milliards de DH seulement sur les deux premiers mois de l’année. C’est presque autant que le montant global levé (4,5 milliards de DH) par les entreprises sur ce compartiment sur l’ensemble de l’année 2013.
La diminution des levées du Trésor sur le marché est peut-être le signe d’une amélioration de la situation financière de l’Etat. La mise en oeuvre de la réforme de compensation le soulage en partie de la charge liée à ce poste. La maîtrise du déficit budgétaire autour de 4,9% ne sera cependant pas une tâche facile.


F. Fa

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc