×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

L’esprit du rugby, vecteur d’insertion

Par L'Economiste | Edition N°:4257 Le 17/04/2014 | Partager
Les «Enfants de l’Ovale» fête ses 10 ans d’actions
Plus de 4.000 bénéficiaires à ce jour

Le ballon ovale a détrôné le ballon rond au centre de l’association «Les Enfants de l’Ovale» (à Mers El Kheir). Les 300 à 400 enfants, filles et garçons de 8 à 16 ans, pris en charge chaque année se retrouvent autour de valeurs communes comme le partage, l’esprit d’équipe et le respect de l’autre

La commune rurale de Mers El Kheir (dans la région de Skhirat-Temara) est classée parmi les 10 plus pauvres par le HCP. Il y a 10 ans de cela, un groupe d’amis décide de «s’y rendre utile». C’est alors que naît l’association «Les Enfants de l’Ovale-Maroc» (EDOM). Un peu plus de 50 enfants y sont pris en charge à la création, il y a 10 ans. Ils sont aujourd’hui 4.000. «Les Enfants de l’Ovale est un bel exemple d’ingénierie sociale dans l’action de lutte contre la précarité. Nous menons des actions dans le soutien scolaire, les activités artistiques, les pratiques sportives… surtout le rugby, d’où le nom de l’association», explique Mohammed Missoum, président de l’association et médecin de profession.
Le centre des Enfants de l’Ovale se démarque des autres. Etendu sur un terrain de 2,5 hectares dont le bail a été mis à la disposition de l’association pour 30 ans) avec, en son sein, le seul terrain de rugby aux normes au Maroc. Il est vrai que le ballon ovale n’est pas le sport national mais la formule semble accrocher et les valeurs de ce sport soient un vrai moteur pour ces enfants : solidarité, respect, esprit d’équipe et courage.  La Fédération de rugby organise, par ailleurs, plusieurs compétitions dans ce même centre, parmi lesquelles le dernier tournoi méditerranéen les 20 et 21 mars derniers, où une équipe du centre est arrivée 5e (sur 16) au classement. En dix ans, les dons privés et publics ont atteint 7 millions de DH. Ce qui permet aujourd’hui aux enfants pris en charge par l’association de disposer également de terrains multisports, de vestiaires, d’un bloc sanitaire, de salles de classe… Mais également, d’une salle de théâtre et d’une bibliothèque.
Les principales ambitions de l’association sont d’assurer un encadrement scolaire pérenne et de qualité tout en participant au bien-être des enfants et agir contre l’isolement de la fille rurale. «En 10 ans, nous avons fait nos preuves, nos actions ont un impact sur la région avec une baisse de 80% du taux de migration et une hausse conséquente du taux de scolarisation», ajoute Missoum.
Les meilleurs exemples de réussite sont l’entrée en faculté de médecine d’une ancienne enfant de l’ovale, des inscriptions en faculté de droit, en sport-études, les deux majors de promotion au lycée Moulay Youssef, ou encore le fait que la moitié de l’équipe nationale de rugby est issue de l’association.
Le secret d’une telle réussite? Plusieurs partenariats publics et privés, une implication d’associations comme «Orient-Occident», «Lions Club» ou encore, d’institutions telles que l’Entraide Nationale. L’association Les Enfants de l’Ovale compte multiplier ce genre d’initiatives au Maroc ainsi qu’à l’étranger. Le président affirme qu’ils ont déjà été sollicités par des pays subsahariens pour y transposer le concept.

Sanaa EDDAÏF

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc