×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Tanger: De nouveaux projets pour Bni Makada

Par L'Economiste | Edition N°:4253 Le 11/04/2014 | Partager
Le Souverain lance le chantier du marché «Bir Chifa»
La réhabilitation des marchands ambulants, une priorité

Encore du nouveau pour Bni Makada, le quartier «chaud» de Tanger. Après sa visite très appréciée la semaine dernière, le Souverain y est retourné afin de lancer les travaux du marché «Bir Chifa». Doté d’une enveloppe budgétaire de 100 millions de DH, le projet, intégralement rattaché au programme «Tanger-Métropole», comprendra près de 715 commerces, un parking souterrain d’une capacité de 200 véhicules, un café-restaurant, une administration ainsi que d’autres dépendances.
Initié à la fois par la préfecture de Tanger-Assilah et la Commune urbaine de Tanger, le marché améliorera les conditions de vie des commerçants et permettra de réduire le nombre de constructions insalubres et de sédentariser les marchands ambulants. Ce programme, dont la première tranche de 60 millions de DH sera prête d’ici 18 mois, contribuera également à l’expansion de l’infrastructure économique et commerciale de la province. La concrétisation de ce projet permettra de développer les conditions socioéconomiques de plusieurs milliers d’habitants.

S’inscrire dans le cadre du plan «Halieutis»

L’élément humain n’est pas en reste. Le Souverain a inauguré le même jour à Tanger un centre de qualification professionnelle maritime. Un nouvel établissement de formation s’inscrivant dans le cadre du plan «Halieutis»  et qui a nécessité un investissement de l’ordre de 10,7 millions de DH. Occupant une surface de près de 2.789 m2, ce centre prodiguera des formations dans les domaines rattachés à l’exploitation, la conduite et la maintenance des navires de pêche. L’autre volet concerne la mise en valeur des produits de la pêche, la sauvegarde des ressources halieutiques ainsi que la préservation du milieu marin. L’établissement comprend des salles de cours et de travaux dirigés ainsi qu’une salle d’informatique. Des ateliers sur les machines marines, la confection des filets de pêche ou encore sur la sécurité et les premiers soins sont aussi prévus.
Fruit d’un partenariat entre les ministères de la Pêche maritime et de l’Education nationale, ce centre permettra le développement des compétences humaines à travers la formation continue. Il contribuera également  à dynamiser les activités économiques et logistiques de la région pour accompagner  les différents chantiers maritimes récemment lancés tels que le nouveau port de pêche de Tanger ou encore le complexe portuaire TangerMed.


Karim AGOUMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc