×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Ciments: Une nouvelle redistribution des cartes!

Par L'Economiste | Edition N°:4253 Le 11/04/2014 | Partager
La fusion entre Lafarge et Holcim va créer un acteur avec 55% de part de marché
Les concurrents sont à l’affût d’éventuelles cessions d’actifs du nouvel ensemble
Côté business, les opérateurs s’attendent à une nouvelle baisse des ventes cette année

Après l’entrée de Ciments de l’Atlas en 2010, la fusion entre les filiales marocaines de Lafarge et Holcim va de nouveau

Source: CFG Group
Après deux années de baisse, les analystes anticipent un rebond des ventes de ciments cette année. Les professionnels sont moins optimistes. Ils tablent sur une nouvelle contre-performance

bouleverser la donne dans la cimenterie. Les deux opérateurs pèsent ensemble 8,1 milliards de DH de chiffre d’affaires et un bénéfice de 1,7 milliard de DH (sur la base des résultats de 2013). Surtout, ils représentent ensemble 55% du marché. Le second opérateur, Ciments du Maroc serait loin derrière avec 24% de part de marché. Il reste que l’opération prendra beaucoup de temps avant d’aboutir. Il faudra trouver un accord avec les partenaires, les actionnaires et les syndicats. Il s’agira aussi d’obtenir le feu vert des autorités de concurrence dans certains marchés, notamment le Maroc, compte tenu de la position qu’aura le nouvel ensemble. Le Conseil de la concurrence sera donc appelé à se prononcer sur la réalisation du projet de fusion au Maroc.
L’officialisation du rapprochement entre les deux industriels va plonger le marché domestique dans l’attentisme. Les gros investissements pourraient être retardés en attendant la constitution du nouvel ensemble. «L’implantation d’une usine dans le Sud suit son développement normal», assure-t-on auprès de Lafarge. En outre, les projets prévus pour 2014 devront être menés à terme. Cela dit, la reconsidération des investissements ne concerne pas uniquement Lafarge et Holcim.
Les concurrents sont également à l’affût des opportunités. L’opération de fusion pourrait s’accompagner d’importants

Source: CFG Group
Ciments de l’Atlas a grignoté une dizaine de points de part de marché depuis son entrée sur le marché en 2010 au détriment des opérateurs historiques que sont Lafarge, Ciments du Maroc et Holcim. Le rapprochement entre les numéros 1 et 3 du marché donner lieu à une nouvelle reconfiguration du marché

désinvestissements, pensent les experts. Ou alors, la réduction de périmètre serait imposée par les autorités de concurrence dans certains pays. «Nous restons attentif à toute opportunité. Peut-être que nous ferons des propositions au cas où des actifs de l’ensemble seront cédés», confie à L’Economiste Mohamed Chaibi, président directeur général de Ciments du Maroc.
La forte concurrence dans le secteur au niveau mondial, qui pousse les deux opérateurs à s’unir, est également vécue par les industriels sur le marché domestique. Lafarge et Ciments du Maroc ont décidé d’absorber leur filiale dans le béton et le granulat pour maintenir leur position sur le marché. «Avec l’accentuation de la concurrence des bétonneurs indépendants, nous devions protéger l’activité et renforcer sa rentabilité», relève Chaibi. Pour Ciments du Maroc, l’idée est de resserrer les équipes, uniformiser la chaîne de commandement et donner plus d’agilité aux commerciaux sur le terrain.
Au niveau du marché, les opérateurs prévoient une nouvelle année de baisse des ventes de ciments. Les analystes sont un peu plus optimistes et table sur une légère croissance.


F. Fa

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc