Les Marocaines veulent disposer de leur corps

Par L'Economiste | Edition N°:4228 Le 07/03/2014 | Partager
Amnesty appelle à dépénaliser et à réglementer l’avortement
Interdire aussi les grossesses forcées et le viol dans le cadre du mariage
Les financements publics ne prennent pas en compte l’approche genre

La suite est réservée à nos abonnés.

Dèjà abonné ? S'abonner pour lire la suite