×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Droits de l’Homme
    L’Algérie en mauvaise posture!

    Par L'Economiste | Edition N°:4224 Le 03/03/2014 | Partager
    Très critique, le rapport annuel du Département d’Etat américain
    La justice et la police dans le collimateur

    LES ambitions présidentielles toujours renouvelées de Abdelaziz Bouteflika sont partiellement éclipsées par le rapport américain annuel sur les droits de l’Homme (année 2013) publié par le Département d’Etat américain en fin de semaine dernière. Et ce n’est pas pour les meilleures raisons.
    Washington relève d’emblée «la restriction du droit et de la liberté de rassemblement et d’association, le défaut d’indépendance de la justice et l’usage abusif de la détention provisoire» comme étant les principaux problèmes qui perdurent. Le rapport n’en reste pas là, égrenant un chapelet de dysfonctionnements tels que l’usage excessif de la force par la police, les conditions de détention, la corruption, les violences faites aux femmes ou encore les restrictions des droits des travailleurs.
    Les projecteurs se concentrent particulièrement sur les limites de la machine judiciaire. Le recours jugé abusif à la détention provisoire pose problème. Sur les 65.000 détenus, 10% sont en détention provisoire. De plus, celle-ci serait perçue comme un «signe implicite» de culpabilité, bafouant de fait la présomption d’innocence.
    Au total, 90% des demandes de «contrôle judiciaire» (une sorte de liberté provisoire utilisée à la place du système de caution) sont refusées. Les conditions de détention, elles, sont jugées «non conformes aux standards internationaux».
    Déjà lors des procès, le rapport souligne que «les autorités n’ont pas toujours été impartiales, mais souvent sous influence et rongées par la corruption» en 2013. Il ne fait pas bon non plus d’être un activiste en Algérie. En plus des entraves à la liberté de rassemblement, Washington souligne un certain nombre d’incohérences. Ainsi, et «bien que la loi interdit l’arrestation et la détention arbitraires», les autorités peuvent utiliser les zones d’ombre de la loi pour procéder à des arrestations au nom du trouble à l’ordre public pour «supprimer la voix des activistes».
    Le Département d’Etat rapporte aussi qu’un simple faux pas sur internet peut mener à la case prison, comme ce fut le cas pour Abdelghani Aloui, bloggeur accusé le 10 octobre d’incitation au terrorisme, sur la base d’un prétendu montage vidéo qui est apparu sur la toile peu après qu’il ait publié sur sa page Facebook des caricatures insultantes à l’égard du président Bouteflika.
    L’arbitraire et l’usage disproportionné de la force par la police sont aussi constatés dans le rapport. Le 13 septembre, un jeune homme de 25 ans entre dans un poste de police pour s’enquérir d’une amende, et ressort blessé. Il est décédé des suites de ses blessures quelques heures plus tard.
    A noter que les conclusions de ce rapport rejoingnent globalement celles du rapport annuel de Human Rights Watch.

    Terrorisme

    LE rapport annuel des droits de l’homme, publié par le Département d’Etat américain en fin de semaine dernière, souligne que le terrorisme continue à poser un sérieux problème à l’Algérie. Il est revenu notamment sur l’attaque d’Aïn Amenas du 16 janvier 2013. Les services de lutte contre le terrorisme sont confrontés à plusieurs groupes, y compris Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et le Mouvement pour l’unité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao). «Les rapports des médias ont indiqué que les services de sécurité ont tué environ 150 terroristes présumés dans le cadre de combats et de raids au cours de l’année»

    Rime AIT EL HAJ

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc