×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Nador: Ouverture d’une délégation régionale de l’Asmex

    Par L'Economiste | Edition N°:4218 Le 21/02/2014 | Partager
    Il s’agit de la seconde représentation dans l’Oriental après celle de Oujda
    Objectif, booster l’attractivité de la région

    AVEC l’ouverture ce 20 février d’une délégation régionale de l’Association marocaine des exportateurs, Nador confortera son rôle de locomotive des exportations au niveau de l’Oriental. Une nouvelle structure pour répondre à une attente exprimée par les opérateurs économiques locaux. Cela permettra également d’optimiser les services assurés par le port de Nador qui n’arrive pas à réaliser l’équilibre convoité en matière d’exportation. C’est ce qui a été convenu lors de la journée de promotion de l’exportation des entreprises de la région de l’Oriental. Rencontre ponctuée par la signature d’une convention entre l’Association marocaine des exportateurs (Asmex), l’Agence de développement de l’Oriental, les CCIS de Nador et Oujda et la CGEM/Oriental.

    Nouvelle étape

    En parallèle, une session de formation destinée aux entreprises sur le thème: «Comment s’organiser pour exporter et de quels incitations bénéficier?» a permis d’éclairer les opérateurs sur le potentiel d’exportation dont jouit l’Oriental. «Ce type de rencontre nous permet de passer au peigne fin l’environnement de l’exportation et les incitations à l’investissement qui existent et qui ne sont pas exploitées», a précisé Abdelhafid Jaroudi, président de le CCI de Nador. D’autres intervenants ont insisté sur la nécessité de résoudre les problèmes qui entravent le commerce extérieur sur le plan local. Il s’agira de mettre ainsi en place une permanence au niveau du port de Nador, carence dont plusieurs investisseurs se plaignent. Idem pour la création d’un laboratoire d’analyse en mesure de répondre, en temps réel, aux différentes exigences de l’export. Et c’est en réponse à ces attentes que l’Asmex opère dans la proximité au niveau des régions pour mobiliser les richesses locales et les investisseurs potentiellement exportateurs. Dans cette quête de performance, l’Asmex s’est faite accompagner par tous les organismes transversaux: financement, assurances, formation, promotion, office d’échange, douane et ports. Tout a été effectué pour la mobilisation des potentialités locales et dans l’objectif de booster l’attractivité de la région, a souligné Abdellah Zouhir, vice-président l’Asmex. Il a également rappelé que l’Association continue son développement dans les régions dans le cadre de l’élargissement de son réseau. Après le Nord, c’est au tour de l’Oriental de bénéficier de son expérience avec la création d’une antenne centrale à Nador pour appuyer celle de Oujda. «C’est une nouvelle étape franchie dans la stratégie régionale de l’Asmex pour répondre à un objectif de proximité et pour mieux accompagner les opérateurs locaux. Cela permettra de pointer les difficultés et d’agir en conséquence», conclut-il.
    De notre correspondant,
    Ali KHARROUBI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc