×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Bourse: Les valeurs qui se démarquent

Par L'Economiste | Edition N°:4218 Le 21/02/2014 | Partager
Une dizaine d’actions affiche déjà des hausses annuelles à deux chiffres
Samir, Sonasid, Risma, Centrale Laitière ou encore Disway figurent dans cette liste

Source : Six Financial Information
Alors que le Masi a démarré l’année dans de meilleures dispositions que les précédentes, certaines valeurs se distinguent avec des performances annuelles à deux chiffres. Globalement, les valeurs qui ont chuté ces dernières années offrent les meilleures perspectives de hausse

La fin de la période des publications financières est souvent le moment pour les analystes d’actualiser leur recommandation sur les actions en Bourse. Malgré la morosité de la place, les opportunités ne manquent pas. Au niveau technique, «il y a un signal à l’achat sur Sonasid, Snep ou encore Attijariwafa bank», confie un analyste. Les deux premières valeurs affichent actuellement des hausses annuelles à deux chiffres. Le consensus marché est clairement à l’achat sur le cours du sidérurgiste. La prolongation des mesures de sauvegarde pour quatre ans devrait permettre une amélioration des perspectives de l’entreprise. La concurrence sera également moins rude pour Snep qui bénéficie d’une mesure antidumping sur le PVC importé des Etats-Unis. Comme Sonasid et Snep, une dizaine de valeurs a démarré l’année en trombe sur le marché. Samir fait partie de cette liste. La restructuration de la situation financière de l’entreprise semble redonner de l’intérêt à la valeur. Elle affiche un gain de près 15% depuis janvier. Le pétrolier a signé récemment un contrat de financement de 300 millions de dollars, l’équivalent de 2,4 milliards de DH avec le groupe Glencore Energy UK LT. Le contrat est assorti d’accords sur l’importation du pétrole brut et l’exportation de l’excédent raffiné. Cette rentrée de fonds a permis à Samir de rembourser 1,7 milliard de DH aux banques locales. L’amélioration de la trésorerie de l’entreprise laisse espérer une possible distribution de dividende au titre de l’exercice en cours. Samir n’a plus rémunéré ses actionnaires depuis 2007. Sous la pression de ses créanciers, elle avait renoncé à un versement de 7 DH par action l’année dernière. D’autres valeurs, notamment Centrale Laitière, Disway, Réalisations Mécaniques, Agma Lahlou Tazi, CTM ou encore IB Maroc se démarquent. La société technologique qui sort d’une période difficile anticipe un retour à l’équilibre de ses agrégats financiers pour 2013. Surtout, l’opérateur va accélérer son expansion à l’international. IB Maroc va s’implanter au Cameroun, en Arabie saoudite et au Qatar. Il a également dans le viseur le Gabon et l’Iran.
Par ailleurs, Managem qui est recommandé à la vente par plusieurs brokers, fait plus que de la résistance sur le marché pour l’instant. La minière a gagné plus de 18% depuis le début de l’année. Plus globalement, «les valeurs qui ont enregistré de fortes corrections ces dernières années regorgent un potentiel de hausse important», relève un professionnel de marché. Malgré les performances, le manque de liquidité sur certaines valeurs reste un frein à l’investissement.


F. Fa.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc