×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Grand-messe du tourisme durable à Agadir

Par L'Economiste | Edition N°:4218 Le 21/02/2014 | Partager
La destination Maroc encore au stade de sensibilisation
Ressources naturelles, santé, hygiène et éducation... les points faibles
Peu d’investissements dans des projets verts

Des projets «verts» existent ça et là, mais les intiatives sont encore éparses. Il y a tout de même des unités pilotes dont l’expérience pourrait servir d’exemple, comme l’écolodge Atlas Kasbah à Agadir. L’établissement a décroché le Trophée du tourisme responsable en 2009
 

ALORS que l’heure est à l’éco conscience partout dans le monde, le souci du développement durable a encore du mal à se frayer un chemin dans l’esprit des professionnels du tourisme au Maroc. Pourtant, le développement durable et l’écologie sont quelques-uns des objectifs clairement fixés par la Vision touristique à l’horizon 2020. Et selon les responsables, experts et professionnels du secteur, réunis lors du 4e symposium international sur le tourisme durable, qui vient de se dérouler à Agadir, cela permettrait à la destination Maroc de gagner des points supplémentaires et de se positionner sur le pourtour méditerranéen comme une référence en la matière. Depuis 2008, plusieurs actions de sensibilisation et d’encouragement sont régulièrement menées et ont conduit à la remise de Trophées Maroc du tourisme responsable à des projets en harmonie avec les principes de durabilité. Toutefois, la sensibilisation reste timide. S’il y a aujourd’hui des établissements qui ont investi dans ce créneau, ils restent toutefois des expériences isolées. Aussi, la pléiade d’experts réunie autour de ce sujet a contribué à clarifier les axes d’orientation pour le développement durable de la Vision 2020 et présenter des outils de son opérationnalisation pour les professionnels, ainsi que les bonnes pratiques en matière de tourisme durable. Il y a donc encore du chemin à faire. Selon le classement WEF de développement touristique durable dans le monde, le Maroc est classé à la 71e place (78e en 2011) et à la 9e au niveau de la région Mena. Ses atouts se résument à l’affinité avec l’industrie du voyage et du tourisme, la priorité donnée aux industries du voyage et du tourisme et l’environnement durable. En revanche, le Maroc devrait s’améliorer sur les ressources naturelles, la santé, l’hygiène, l’éducation et la formation, est-il indiqué.

De notre correspondante,
Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc