×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Tanger: L’aéroport reprend de l’altitude

    Par L'Economiste | Edition N°:4213 Le 14/02/2014 | Partager
    Le nombre de passagers repart à la hausse en 2013 après une baisse notable en 2012
    Les fréquences aériennes augmentent avec 40 connexions mensuelles

    L’aéroport a enfin renoué avec la croissance après une année 2012 marqué par la baisse des arrivées

    L’aéroport de Tanger retrouve du punch. La plateforme aérienne renoue en effet avec la croissance après une année 2012 difficile marquée par une baisse des arrivées. En 2013, ce sont quelques 822.260 voyageurs qui ont transité par le tarmac de cette aérogare, soit une croissance de 4,4% par rapport à 2012. Malgré cet exploit, l’aéroport n’a pas encore réussi à atteindre le score affiché en 2011, une année faste où il avait réussi à drainer près de 850.000 passagers. Le manque des liaisons aériennes à l’époque était présenté comme le principal responsable de ce passage à vide, dépassé depuis, même si, selon d’autres sources, la concurrence du maritime avait eu son mot à dire. En tout cas, Tanger est actuellement connectée aux principales capitales européennes dont Madrid, Bruxelles, Paris, Amsterdam et Londres. Malgré l’annonce du retrait d’Easyjet et de Ryanair de Tanger en début d’année, Tanger continue d’être connectée avec une quarantaine de connexions aériennes par semaine. A ces dernières devront se joindre les vols annoncés par la RAM qui a déclaré récupérer les slots délaissés ainsi que d’autres compagnies comme Vueling qui a dévoilé à la dernière foire du tourisme de Madrid son intention de se placer sur Tanger. D’autre part, plusieurs fréquences supplémentaires ont commencé à relier Tanger et Lisbonne via la compagnie Tap Portugal.
    Les opérateurs touristiques locaux tablent sur le développement de ces connexions pour doper le nombre de touristes et surtout diversifier les arrivées depuis la péninsule Ibérique.
    C’est en 2007 que la nouvelle aérogare de l’aéroport Ibn Battouta est entrée en service. Lancée en 2005, elle permettra un accueil et un transit plus confortable des passagers sur une superficie totale plus grande de 10.000 mètres carrés. L’investissement total à l’époque avait atteint les 170 millions de DH. Ces nouvelles installations avaient permis de multiplier par trois la capacité de l’ancien terminal de l’aéroport de Tanger en passant de 450.000 à 1,5 million de passagers par an. Un plan pour une deuxième phase avait été annoncé en 2009 pour doubler la capacité, mais il ne devrait être lancé qu’en fonction des besoins. A noter que la piste d’atterrissage de l’aéroport n’avait pas connu de réaménagements particuliers. D’une longueur totale de 3500 mètres sur 45 mètres de large, elle est apte à accueillir tout type d’avion même les gros porteurs du type 747.
    De notre correspondant, Ali ABJIOU

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc