×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

L’aéroport Fès-Saïss livré en septembrevie

Par L'Economiste | Edition N°:4211 Le 12/02/2014 | Partager
Extension et construction d’un nouveau terminal pour 479 millions de DH
10% du budget consacrés à une décoration d’artisanat fassi
La capacité de l’infrastructure portée à 2,5 millions de passagers

L’extension de l'aéroport Fès-Saïss nécessite un investissement de 479 millions de DH. Le projet, financé conjointement par l’ONDA et la BAD, comprend la construction d’un nouveau terminal (2) sur une superficie de 17.000 m2. Ce qui portera la superficie globale de l'édifice à 22.600 m2 pour une capacité de 2,5 millions de passagers

LES travaux d’extension de l’aéroport Fès-Saïss vont bon train. La plateforme en chantier depuis près de trois ans sera livrée en septembre prochain. C’est ce qu’a affirmé Mohamed Zouhair El Oufir, le nouveau DG de l’Office national des aéroports (ONDA), au ministre de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, et la délégation de parlementaires qui ont visité l’aéroport, samedi dernier.
L’extension de cet édifice comprend la construction d’un nouveau terminal (2) sur une superficie de 17.000 m2. Ce qui portera la superficie globale de l’aéroport Fès-Saïss à 22.600 m2. Nécessitant un investissement de 479 millions de DH, le projet est financé conjointement par l’Office et la Banque africaine de développement. Il comprend également l’extension du parking avions et les bretelles de liaison avec la piste d’envol et la réalisation d’une nouvelle aire de stationnement, outre l’équipement du nouveau terminal. Le but étant de permettre le traitement des passagers dans des meilleures conditions de sûreté, sécurité et de qualité de services. Pour ses concepteurs, l’architecture du nouveau terminal respecte le cachet artisanal de la cité idrisside. En effet, 10% du budget d’extension ont été réservés aux travaux de finition en zellige, boiserie et autres décorations de l’artisanat local.
A sa livraison, l’infrastructure aéroportuaire aura une capacité d’accueil annuelle de 2,5 millions de passagers. Pour les faire venir, il faut bien prévoir de nouvelles dessertes et des connexions directes avec les capitales européennes et surtout africaines. Aziz Rabbah reconnaît que Fès a des liens spirituels avec l’Afrique. D’où l’idée d’une liaison directe avec Dakar. Ce qui pourrait contribuer au développement du tourisme religieux. Mais il ne faudrait pas que les vols à destination de l’Afrique soient plus chers que ceux desservant l’Europe.
En tout cas, le ministre de l’Equipement et du Transport est conscient que «l’aéroport Fès-Saïss doit devenir un espace de vie, associé et connecté au développement de sa ville et sa région». Il rappelle, à juste titre, que «les travaux de dédoublement de la voie liant Fès à cet édifice, menés actuellement, ne sont pas fortuits». Lancé en mars 2013, ce projet de 227 millions de DH d’investissement, prévoit l’aménagement d’un linéaire de 14,2 km de voiries en double voie rapide. Parmi ses objectifs figurent l’amélioration de la fluidité du trafic et la sécurité routière, l’accompagnement de l’évolution du nombre des voyageurs via l’aéroport Fès-Saïss, la contribution à la mise à niveau urbaine du centre de Oulad Tayeb, la décongestion sur la route menant à l’aéroport, et la facilitation de l’accès aux différents services de l’aéroport au profit des provinces de Meknès, Taounate, Taza et Sefrou. Ce projet renforcera incontestablement le réseau des infrastructures routières dans la région de Fès-Boulemane. Outre cette double voie rapide, l’aéroport est relié directement au réseau autoroutier (Oujda-Fès-Casablanca). Pour la rendre plus attractive, Rabbah appelle les opérateurs à investir dans des projets de restauration, hôtellerie et autres. Cela permettrait de hisser le terminal Fès-Saïss, aujourd'hui en 4e position en termes de trafic, après les aéroports de Casablanca, Marrakech et Agadir, à un rang supérieur. En attendant, l’aménagement d’une aire d’exposition pour les produits d’artisanat mitoyenne au parking de l’aéroport est à l’étude. «Cette sorte de foire accessible et permanente encouragerait la commercialisation du savoir ancestral fassi, à l’arrivée comme au départ des visiteurs de la capitale spirituelle», conclut Rabbah.

L’artisanat en voguePour

AZIZ Rabbah a généralisé une circulaire appelant tous ses services d’équiper leurs bureaux en fournitures d’artisanat. «Ma décision vise à encourager les produits nationaux», explique le ministre de l’Equipement et du Transport. Dans ce sens, tous les aéroports et gares routières et ferroviaires du Royaume seront dotés désormais d’une aire dédiée à la commercialisation des produits d’artisanat. Le but est de fasciner visiteurs et touristes dès leur arrivée. «Mêmes les cadeaux offerts par le ministère aux délégations étrangères seront issus de notre artisanat ancestral. Il est aberrant de donner un présent que l’on trouve parfois produit par le pays de l’hôte», déclare Rabbah à L’Economiste.

De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc