×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Immigration
La musique dissonante de Human Right Watch

Par L'Economiste | Edition N°:4210 Le 11/02/2014 | Partager
Dans son dernier rapport, l’ONG dénonce les violences infligées aux clandestins
Violences physiques, destruction des biens, refoulement forcé…

Le rapport de Human Right Watch cite des témoignages d’immigrés installés dans des camps illicites dans la région de l’Oriental. D’après ce document, 37 migrants subsahariens ont été expulsés à la frontière algéro-marocaine en dehors de toute procédure légale

VOILÀ un nouveau rapport sur les migrants subsahariens au Maroc qui risque de parasiter l’opération de régularisation des immigrés clandestins en cours. Rendu public hier à Rabat, ce document, élaboré par Human Right Watch, décrit le traitement des immigrés installés dans des camps improvisés dans l’Oriental au cours des deux derniers mois de 2013 et de janvier 2014. L’ONG accuse: «la majorité des abus sont l’œuvre des forces de l’ordre». Les témoignages cités dans ce rapport font ressortir des cas de violences, de vol et de destruction des biens des immigrés. Selon  Human Right Watch, «la situation irrégulière de ces personnes favorise leur refoulement forcé». Sur les 67 personnes interrogées par l’ONG, 37 ont déploré «leur expulsion à la frontière algéro-marocaine sans que la police (côté marocain) n’applique les mesures légales appropriées». Pour l’ONG, il s’agit d’une violation du droit international.
D’après les témoignages, la police prive les migrants de leurs droits fondamentaux en matière de procédure, notamment celui de consulter un avocat et de recevoir l’assistance d’un interprète. En outre, les auteurs du rapport indiquent que même des immigrés en situation régulière et des personnes bénéficiant d’une protection spéciale en vertu du droit national et international comme les enfants, les femmes enceintes et les demandeurs d’asile n’ont pas échappé aux exactions des forces de l’ordre.
Pis, le rapport indique que les autorités n’ont pas tenu compte des droits spéciaux conférés aux mineurs non accompagnés. Or, «le Royaume a une obligation de protection sociale à l’égard de cette catégorie d’immigrés», rappellent les responsables de l’ONG.
En outre, le rapport accable la collaboration du Maroc avec le voisin espagnol pour faire face à ces vagues d’immigration clandestine. «Ces efforts conjugués ont parfois mené à des violences à l’encontre des migrants ainsi qu’à des expulsions des enclaves espagnoles vers le Royaume», peut-on lire dans le document. Pour l’ONG, la nouvelle politique migratoire du Maroc n’a pas encore permis d’améliorer la situation.  C’est pourquoi elle appelle le gouvernement à mettre un terme à l’usage de la force, notamment lors des opérations d’expulsion.
Les recommandations de Human Right Watch concernent également l’Espagne et l’Algérie. Ces deux pays sont invités à offrir des garanties contre les opérations de refoulement arbitraire menées par leurs autorités. Madrid et Alger sont accusées de piétiner les droits des clandestins.


Hajar BENEZHA

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]e.com
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc