×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Cadi Ayyad, classée meilleure université marocaine

    Par L'Economiste | Edition N°:4183 Le 31/12/2013 | Partager
    Elle se place 83e sur 700 universités des pays issus des Brics
    La seule université du Maghreb présente au classement

    Critères d’analyse des performances des 700 universités sélectionnées. 3 domaines pour chacune, 30 % de la note, l’environnement d’apprentissage, la recherche universitaire et le volume des contributions de l’université, et l’influence et l’impact de la recherche. Reste l’ouverture à l’international de l’université, notée à 7,5 % et l’innovation à 2,5 %

    UNE première place bien méritée. Et une corde de plus à son arc. L’université Cadi Ayyad (UCA) vient d’être classée meilleure université du Maroc parmi les 700 universités de 22 pays issus des Brics – Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud - et des économies émergentes. Pour ce classement du Times Higher Education (THE), réalisé par Thomson Reuters, elle décroche la 83e place, arrivant première au Maroc, mais également dans tout le Maghreb et première en Afrique du Nord, devant trois établissements égyptiens. Avec la Chine et l’Afrique du Sud, sur les trois premières marches du podium, les principaux critères de sélection concernaient l’environnement de l’apprentissage, la recherche universitaire et le volume des contributions de l’université, et l’influence et l’impact de la recherche. C’est sûrement ce qui a permis à Cadi Ayyad de décrocher cette honorable position. En effet, elle figure déjà, depuis cinq ans, dans le classement mondial du SC Imago Research Group, dédié aux institutions et organismes de recherche. Dotée d’enseignants-chercheurs de qualité (1.361 enseignants-chercheurs et 926 administratifs), régulièrement cités dans les meilleures revues scientifiques internationales, elle sait mettre à son profit cette prestigieuse coopération, enchaînant sa participation à des projets européens et aux Programmes-cadres de recherche et développement (PCRD), soutenue par l’UE. Ce qui lui a d’ailleurs permis d’être certifiée Iso 9001 version 2000, pour l’ensemble de ses activités, faisant d’elle la première université marocaine à recevoir ce label international.
    L’UCA s’appuie à la fois sur la réputation mondiale de son enseignement des mathématiques et sur son équipe de chercheurs de haut niveau en sciences de biologie et de géologie. Un engouement tel que l’établissement doit faire face à des salles et amphis encombrés. Deux fois plus d’inscrits que de places, c’est le défi permanent de Cadi Ayyad. Elargissement des plages horaires, extension et transformation de salles, sont quelques idées d’urgence pour faire face au sureffectif. Mais pas seulement. Le projet d’un nouveau campus, installé sur 165 hectares à Tamansourt, viendra désengorger les facultés existantes à Marrakech, à l’horizon 2020. En attendant, autre moyen pour pallier les manques (de places et d’enseignants), l’expérience [email protected]. Cette plateforme d’apprentissage, développée par l’UCA, est basée sur des cours massifs en accès libre. Une production de ressources numériques et audiovisuelles, destinée aux étudiants des filières les plus fréquentées, qui leur permet de voir ou revoir les cours, qui ont été filmés, comme ceux déjà en ligne sur la thermodynamique ou les notions en biochimie. Même si le projet ne demande qu’à être développé, il cumule plusieurs intérêts. Pallier le niveau de français insuffisant de certains étudiants, réduire l’impact de l’augmentation des effectifs sur le rendement interne et faciliter la prise en charge et l’intégration des nouveaux inscrits.
    Cette nouvelle reconnaissance, offerte par le classement de Thomson Reuters, ne fait que conforter l’université dans sa démarche d’excellence.


    Stéphanie JACOB

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc