×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Nouvelle vague de froid

    Par L'Economiste | Edition N°:4183 Le 31/12/2013 | Partager
    Des températures négatives, la nuit et la matinée
    La chaleur diurne de très courte durée: Trois heures
    Pas de pluie durant la semaine en cours

    A Ifrane, il est attendu une baisse du mercure en dessous de zéro degré. La ville devrait voir affluer encore plus de touristes

    Pas de pluie, du soleil hivernal mais le froid restera glacial. C’est en gros la prévision des services de la Météorologie pour la semaine en cours. Des températures très basses la nuit, voire négatives sur la plupart des régions du pays. Le phénomène sera perceptible à partir de 18 heures pour durer jusqu’au milieu de matinée. Une brève remontée des températures sera toutefois constatée entre 12 et 15 heures. Dans le détail, le thermomètre affichera entre moins 3 et deux degrés sur les zones montagneuses, les hauts plateaux et les versants sud-est. Et ce n’est qu’une moyenne, affirment les spécialistes de la météo. Des extrêmes allant jusqu’à moins 10 degrés dans certaines zones ne sont pas écartés. C’est le cas dans des régions comme  Tadla-Azilal, Fès-Boulemane et le Haut Atlas oriental.
    Dans cette dernière chaîne montagneuse, des chutes de neige plus ou moins intenses seront enregistrées. Mais les plaines nord ne sont pas épargnées non plus par le froid. Les hauteurs prévisibles variant entre 3 et 9 degrés en moyenne. Ce qui n’est pas supportable par le Marocain, habitué généralement à un climat chaud et généreusement ensoleillé. Du soleil, il y en aura mais fort tempéré par des nuages bas et souvent avec des formations brumeuses près des côtes, prévient la Météo nationale. Seuls, les provinces sahariennes et le Souss devraient bénéficier de journées quelque peu chaudes par rapport aux autres régions. Dans ces zones, les températures minimales seront comprises entre 10 et 14 degrés alors que les maximales atteindront jusqu’à 23 degrés. Ce qui est loin des pics (12 à 18 degrés) prévus pour le reste du pays.       
    Seule note d’optimisme, pas de vents violents analogues à ceux enregistrés en milieu de la semaine passée. Le temps restera en effet stable avec des vents modérés dans la plupart des régions sauf sur les côtes atlantiques où la mer sera  fortement agitée (voir article page 10). Selon des experts du climat, ce froid est annonciateur d’un hiver rigoureux provoqué notamment par le changement climatique qui impacte de plein fouet le pays. Si le phénomène s’accentue, il fera plus froid qu’en février 2011. Une période qui a été accompagné par de nombreux dégâts sur l’arboriculture fruitière et les maraîchages, notamment la pomme de terre. Pour le moment, les spécialistes n’anticipent pas une aggravation dans la durée. Ce qui est sûr, c’est que la présente vague ainsi que celle vécue la semaine dernière ont pour origine le vent froid en provenance du pôle nord. Une situation analogue donc à celle qui prévaut actuellement en Europe.


    A. G.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc