×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Faculté de droit de Salé
    Le Centre maroco-coréen opérationnel

    Par L'Economiste | Edition N°:4181 Le 27/12/2013 | Partager
    Il a nécessité six mois de travaux de rénovation
    L’espace d’accès à l’information peut accueillir 1.500 étudiants
    Il est composé d’une salle de conférences et d’un espace internet

    La cérémonie d’ouverture du Centre maroco-coréen d’accès à l’information à la Faculté de Salé a été marquée par la présence de Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur

    LES étudiants de la Faculté de droit de Salé peuvent à nouveau profiter des prestations fournies par le centre Maroco-Coréen d’accès à l’information domicilié  au sein de leur établissement. Ce centre est en effet resté fermé pour rénovation et remplacement des équipements depuis juillet dernier. La cérémonie de réouverture a eu lieu la semaine dernière en présence de Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur, qui a été accompagné de Kyung-sup Kim, vice-président de l’Agence nationale coréenne de la société de l’information (NIA). «Ce centre a été créé en 2009 dans le cadre de la coopération maroco-coréenne avec un objectif de faciliter l’accès à l’information pour nos étudiants à Salé à travers les nouvelles technologies de l’information», rappelle Radouane Mrabet, président de l’université Mohammed V Souissi (UM5S). Le centre est composé d’espaces de formation à l’informatisation, d’internet et de conférences avec une technologie coréenne. «Plus de 1.500 étudiants par mois utilisent ce centre pour le développement de leur compétence», est-il indiqué. A noter que les travaux de rénovation de ce centre ont fait l’objet d’un protocole d’accord signé en juillet dernier entre la présidence de l’UM5S et l’agence coréenne. Le coût de cette opération de rénovation est estimé à 300.000 dollars, selon Taeho Lee, ambassadeur de la République de Corée à Rabat. Une enveloppe qui a permis le remplacement de 30 ordinateurs et le renouvellement des installations avec un nouveau design. Un travail réalisé en faisant appel à des techniciens et des architectes designers coréens, selon les responsables de l’UM5S. Pour l’ambassadeur de la République de Corée, à travers ces projets, son pays vise à partager et faire bénéficier le Maroc de son expérience développée en matière d’accès à l’information et les TIC. Outre la création de l’établissement de Salé, il y a le Centre maroco-coréen de formation en technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement (CMCF) sous la tutelle du ministère de l’Education nationale. A cela s’ajoute un programme de formation en Corée au profit d’une vingtaine de personnes chaque année: fonctionnaires, professeurs universitaires…


    De notre correspondant, NEA

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc