×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Sidérurgie: Surcapacité sur le marché

    Par L'Economiste | Edition N°:4181 Le 27/12/2013 | Partager
    Le ralentissement de l’immobilier et des projets structurants en cause
    L’analyse du secteur par Attijari Intermédiation

    Avec la décélération de la consommation nationale en acier, nous avons assisté à la création d’une situation de surcapacité théorique

    S’IL est un secteur qui a connu des rebondissements à répétition en 2013, c’est bien la sidérurgie. Les événements se sont enchaînés entre importations massives, Maghreb Steel en grosses difficultés financières et la tutelle qui ouvre une enquête, le secteur perd la boussole. S’ensuivent des clauses de sauvegarde contre l’importation de fil machine et rond à béton en plus de mesures antidumping provisoires.
    Globalement, l’activité connaît depuis quelques années une véritable transformation, à cause des facteurs externes mais également de la structure même du secteur. L’étude d’Attijari Intermédiation sur le secteur montre que le Maroc se caractérise par une consommation dans la sidérurgie orientée exclusivement vers les activités de construction. En effet, la construction capte plus de 90% de la demande nationale d’acier, à travers les produits longs, selon les données de l’étude. La structure du marché marocain est particulière puisque, dans les pays développés, la plus grand part de la production d’acier est consommée par les industries lourdes et à haute technologie. Autre particularité, dans le domaine de la construction, c’est l’immobilier qui accapare 85% de la demande d’acier contre seulement 15% pour les infrastructures.
    Cette décomposition rend le secteur largement tributaire de l’évolution de l’immobilier. Ce dernier a connu une mauvaise année avec un important recul des mises en chantier et donc une plus faible consommation d’acier. Toutefois, l’évolution des deux secteurs n’est pas totalement identique. Alors que l’immobilier était en pleine croissance entre 2009 et 2012 grâce à l’essor du logement social, la sidérurgie réduisait la cadence. Pour comprendre cette situation, il est intéressant d’analyser l’évolution concurrentielle du secteur. Le marché est constitué en deux familles: produits longs et plats. Dans la première catégorie, l’opérateur historique Sonasid a évolué dans un contexte de monopole jusqu’en 2004. Cette année-là, Univers Acier (la famille Azmi en joint venture avec le turc Demirsan) a pu grappiller 20% de part de marché.
    La véritable ouverture du marché n’est intervenue qu’entre 2008 et 2010 avec l’entrée de Moroccan Iron Steel (MIS) (la famille Chahad), Ynna Stell (groupe Chaâbi) et Soma Steel (famille Mechrah). L’analyse effectuée par Attijari Intermédiation fait ressortir que seuls Sonasid et Univers Acier sont entièrement intégrés. Ils disposent d’une aciérie et de laminoirs. A l’opposé, les autres acteurs n’ont que des laminoirs. Cette différence oblige les trois derniers entrants à recourir à l’acquisition de la billette  comme matière première en tant que produit semi-fini sur le marché local ou depuis l’étranger. Pour sa part Maghreb Steel opère dans le domaine des produits plats, plus orientés vers l’export.
    Le mouvement d’investissement concentré entre 2009 et 2010 a conduit au développement d’importantes capacités de production. «Face à la décélération de la consommation nationale sur cette période, nous avons assisté à la création d’une situation de surcapacité de production théorique atteignant 79,4% de la demande nationale», explique l’étude. Cette surcapacité va conduire à une baisse des prix.

     

    IL. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc