×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès toujours sous le choc du violeur en série

    Par L'Economiste | Edition N°:4177 Le 23/12/2013 | Partager
    Deux fillettes figurent parmi ses 21 victimes
    Les associations se mobilisent avant l’audience du 27 janvier
    Elles réclament la peine de mort

    MOBILISATION extrême à l’encontre de celui qu’on surnomme désormais le «monstre de Fès». Attristées par les faits du présumé violeur en série, plusieurs militantes associatives ont organisé un sit-in, la semaine dernière, devant la Cour d’appel. Elles réclament la peine capitale pour ce sexagénaire arrêté dernièrement à Fès, après une cavale de plusieurs mois.
    Selon Halima Zoumi, présidente du Centre Nejma pour l’écoute et l’orientation juridique (CNEOJ), «21 victimes, dont deux mineures, se sont présentées à la préfecture de police pour déposer leurs plaintes contre ce violeur activement recherché depuis des mois». A noter que plusieurs autres femmes refusent de témoigner par peur de représailles. Afin de leur apporter appui psychologique et moral, un groupe de soutien a été mis en place par les associations qui luttent contre les violences subies par les femmes. Celles-ci envisagent d’organiser une 2e manifestation en guise de soutien aux victimes le 27 janvier. Date à laquelle le violeur en série sera déféré devant la Cour d’appel.
    En attendant, l’autorité judiciaire continue d’approfondir son enquête dans cette affaire. Cet homme avait été déjà condamné, en 1993 et 2006, pour viol et séquestration. Cette fois-ci, il récidive avec la complicité d’une femme. Femme qui lui aurait facilité la tâche pour piéger ses victimes. Interpellée par la police, cette dame est aussi inculpée pour complicité de viol. C’est en sa présence qu’une jeune fille de Nador aurait été violée, sous la menace d’une arme blanche. Le parquet de Fès a ordonné également l’arrestation de bijoutiers à Fès et à Khémisset.

    Retourner sur les lieux

    D’après des sources proches de l’enquête, «les commerçants appelés à la barre sont impliqués dans le recel de bijoux volés par le violeur surnommé aussi «l’homme à la Golf» (en référence à sa voiture)».
    Pour ce qui est du mode opératoire, l’individu conduisait ses proies vers un terrain vague à côté de Sidi Hrazem, avant de les frapper, les menacer, les violer et les dépouiller. «Après plusieurs heures de souffrance et de viol, je me suis enfuie… quelque temps plus tard, j’ai découvert ma grossesse», se plaint l’une des victimes.
    En tout cas, la liste du violeur en série comprend deux fillettes de 6 ans et une conseillère municipale de la ville de Sefrou. Selon cette dernière, l’homme s’est fait passer pour un «khattaf» (chauffeur clandestin). A mi-chemin, il montre son vrai visage. Fort heureusement, cette femme a échappé à l’agression sexuelle… mais pas au vol.
    Déterminée, elle retourne sur les lieux et traque son agresseur. Après une planque de plusieurs jours, la conseillère sefriouie le retrouve et le suit jusqu’à son domicile. Quelques heures plus tard, elle revient à la même adresse mais cette fois-ci accompagnée des policiers qui arrêtent le suspect. Agé de 63 ans, marié et père de 11 enfants, cet homme aurait violé 71 femmes. Affaire à suivre…


    De notre correspondant, Youness SAAD ALAMI 

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc