Régions

Doukkala-Abda
Gros projets pour relancer le tourisme

Par | Edition N°:4177 Le 23/12/2013 | Partager
Focalisation sur le tourisme interne et celui des affaires
330 millions de DH pour la construction de 3 résidences immobilières
33 projets prévus dans le CP à l’horizon 2020

L’aménagement des corniches figure parmi les chantiers lancés par les autorités  pour booster l’attractivité de la ville de Safi

LA région Doukkala-Abda dispose de tous les atouts naturels et culturels pour devenir une destination touristique de choix au Maroc aussi bien pour les nationaux que les étrangers. C’est la conviction affichée par Abdellah Bakrim, président du Conseil régional du tourisme (CRT) de cette région. Ce dernier rappelle qu’il s’agit d’une zone chargée d’histoire et dotée de belles plages sur un littoral d’une longueur de 350 km. A cela s’ajoute un atout de taille, celui de sa situation près des grandes agglomérations comme Casablanca, Rabat et Marrakech. Ce qui va  permettre à cette région de se positionner comme une destination pour les touristes nationaux. Pour ce faire, 7 projets de résidences immobilières de promotion touristique (RIPT) sont programmés au niveau de la région, selon un responsable du CRI. Pour  la province de Safi, on prévoit la construction de 3 unités pour un investissement total de près de 330 millions de DH.
Un projet est presque bouclé dont les travaux  pourront démarrer lors des prochaines semaines, selon notre source. Il s’agit du complexe hôtelier et résidentiel «la Perle de Souiria» qui sera réalisé sur une superficie de 45.000 m2 pour un investissement de 163 millions de DH. Toujours selon les données du CRI, la construction de 7 hôtels est prévue dans la région. Sans oublier les projets en cours portant sur l’extension de certains établissements. La région connaît également le développement de construction des maisons d’hôte. Sur ce registre, El Jadida affiche un avancement  avec plus d’une dizaine d’unités déjà opérationnelles. La ville de Safi suit le pas de sa voisine avec 4 projets prévus. Une maison d’hôte située à près de 10 km au nord de cette ville  vient d’ouvrir ses portes  le mois dernier. Sa réalisation a nécessité un investissement de 12 millions de DH. Sur ce volet, le président du CRT rappelle que les grands projets structurants lancés dernièrement au niveau de la région comme ceux de la centrale électrique et le port minier vont constituer une aubaine pour la promotion du secteur du tourisme, notamment à Safi. Les entreprises nationales et étrangères impliquées dans ces chantiers vont recourir aux hôtels pour assurer l’hébergement provisoire pour une longue durée d’une partie de leurs cadres et employés. Outre le développement du tourisme local, la région Doukkala-Abda ambitionne de se positionner autour du site phare d’El Jadida «L’Escapade» qui permettra au touriste de se ressourcer lors d’un voyage d’affaires au Maroc, notamment à Casablanca. C’est en tout cas  la vocation du contrat-programme (CP) pour le développement du tourisme de la région signé en juin dernier.
Un programme qui vise à renforcer la capacité hôtelière avec plus de 7.000 lits additionnels et un «objectif d’accueillir près de 736.000 touristes à l’horizon 2020, et de multiplier par près de 2,5 les recettes touristiques annuelles», est-il précisé. Pour ce faire, 59 projets sont prévus pour un investissement total de plus de 7 milliards de DH. Le grand lot sera réservé à 4 projets structurants situés au niveau d’El Jadida. Parmi eux, il convient de signaler la réalisation de la 2e  et 3e tranche de la station balnéaire Mazagan prévue, selon le CP, entre 2014 et 2020. Notons par ailleurs que dans le cadre de l’amélioration de l’attractivité de cette station, une convention a été signée dernièrement entre Mazagan Beach & Golf Resort et les élus ainsi que les autorités locales. D’un budget de 20 millions de DH, cette convention  a  pour objectifs «de mettre en valeur la ville d’Azemmour, Oued Oum Rabîa à travers l’aménagement d’un jardin botanique et des circuits de randonnée, Sidi Ali Ben Hamdouch, la Cité portugaise d’El Jadida». Mais également,  «l’aménagement de l’espace Beldi, le soutien aux manifestations culturelles, ainsi que l’aménagement et l’entretien des routes nationales entre El Jadida  et Azemmour».

Hausse à deux chiffres

LA stratégie et les projets touristiques mis en place commencent à donner leurs premiers fruits. Ainsi, pour les provinces d’El Jadida et Sidi Bennour, le nombre des arrivées a affiché en 2012 un accroissement de 15% par rapport à l’année précédente. Pour les 9 premiers mois de cette année, on enregistre une augmentation de 13% par rapport à la même période de 2012, et un accroissement de 21% en ce qui concerne les nuitées. Selon un responsable du secteur, ces bons résultats s’expliquent par la position de la région qui lui a permis d’attirer un nombre important notamment de touristes  nationaux après la fin du mois de Ramadan. Sans oublier de signaler l’effet positif de l’organisation de certaines manifestations comme le salon du cheval.

N. E. A.

  • SUIVEZ-NOUS:

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc