×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Maroc Export consolide ses acquis

    Par L'Economiste | Edition N°:4175 Le 19/12/2013 | Partager
    Le centre fête ses 34 ans
    13 secteurs accompagnés et plus de 30 marchés couverts

    Maroc Export fête 34 ans de promotion de l’export national dans une conjoncture plutôt particulière. Un événement a été organisé pour la circonstance en présence du gotha du milieu des affaires et des partenaires publics et privés de l’ancien CMPE. La cérémonie du 17 décembre a été marquée par la présence du ministre du Commerce extérieur, Mohamed Abbou, Miriem Bensalah-Chaqroun, présidente de la CGEM, Arancha Gonzalez, directrice exécutive du Centre de commerce international (ITC), ou encore Hassan Sentissi, président de l’Asmex. Un film institutionnel est revenu sur les temps forts de cette institution trentenaire. L’anniversaire a aussi été l’occasion de dresser le bilan de l’offre exportable marocaine, ses atouts, son positionnement, voire ses limites. Le tout dans un contexte où l’export n’est pas au mieux de sa forme et bute encore sur les mêmes problématiques qu’il a depuis 30 ans. Certes, l’export a fait de grandes avancées ces dernières années, mais il faut relativiser ce constat. Car, faute de valeur ajoutée et de fort contenu technologique, l’offre est souvent constituée d’import réexporté, a nuancé le tout premier directeur du CMPE, Mohamed Guedira. Ceci étant, un sacré chemin a été parcouru grâce, entre autres, à Maroc Export en termes de promotion de la production nationale à l’étranger. «Maroc Export fait la promotion du savoir-faire marocain, explore de nouveaux marchés et accompagne par des actions de promotion et de formation les entreprises exportatrices, toutes tailles et tous secteurs confondus», soutient Miriem Bensalah. L’organisme a été créé par le Dahir de 1976, marquant ainsi le coup d’envoi de l’offensive vers l’export. Ce qui démontre que le Maroc avait anticipé avec une vision orientée commerce international depuis plus de 30 ans. L’avenir lui a donné raison. En fait, la création du CMPE était à la fois le fruit d’une vision et d’un pari sur l’avenir. Aujourd’hui, les résultats sont tangibles sur le terrain. «L’évolution du centre est à l’image de celle des exportations qui se sont multipliées par 22 entre 1980 et 2012», explique Zahra Maafiri, DG de Maroc Export.
    Maroc Export organise plusieurs caravanes en particulier vers les pays de l’Afrique pour assurer aux entreprises marocaines une bonne visibilité sur le continent. Le centre est également présent dans les grands salons internationaux avec des pavillons dédiés à l’offre marocaine. A ce jour, Maroc Export accompagne 13 secteurs sur plus de 30 marchés à travers le monde. Dans sa nouvelle stratégie, ce bras armé de l’export a également pris à sa charge l’internationalisation des salons marocains en attirant des donneurs d’ordre de renom. Toutefois, cette évolution a subi de plein fouet la crise internationale. Les chiffres des exportations arrêtés au 31 novembre font ressentir une baisse de près de 2% des exportations. Phosphates, textile-habillement, pêche, agrumes… accusent des baisses. Heureusement que l’industrie automobile et l’aéronautique se portent bien.
    IL. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc