×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Settat
    La CGEM région se dote d’un nouveau siège

    Par L'Economiste | Edition N°:4173 Le 17/12/2013 | Partager
    La Chaouia-Ouardigha, une région à fort potentiel
    La plateforme du patronat pour assister les investissements

    La nouvelle plateforme de la CGEM aura pour mission de mettre en avant les potentialités et les opportunités qu’offre la région Chaouia-Ouardigha  en matière d’investissements, d’encourager l’ouverture à l’international et de résoudre les problématiques inhérentes au foncier

    C’est fait. La CGEM-Chaouia s’est installée dans ses nouveaux locaux. Un siège au centre du quartier administratif de la ville de Settat. Le site a été attribué à l’antenne régionale de la Confédération générale des entreprises marocaines (CGEM) conformément à la convention établie entre la Délégation provinciale du commerce et de l’industrie de Settat et le ministère de l’industrie, du Commerce, de l’investissement et de l’économie numérique (MICIEN).
    C’était l’occasion pour le président de la CGEM Chaouia-Ouardigha, Rachid Sraidi, de rappeler l’engagement de l’organisme dans la dynamisation des investissements dans cette région. Différentes mesures ont ainsi été prises pour faire de cet organisme une plateforme capable de répondre aux attentes des patrons de la région. Et aussi d’être leur porte-parole auprès des institutions et responsables concernés. «Ce nouveau siège aura sans aucun doute un impact psychologique positif. Les commodités offertes par le nouvel espace rassurent membres et partenaires et les incitent à s’impliquer davantage dans le développement des investissements et l’assainissement du climat des affaires dans cette région à très fort potentiel», a dit Sraidi. La porte leur est ainsi ouverte pour discuter et traiter leurs besoins selon les prérogatives et les possibilités d’intervention de l’antenne régionale. A noter que l’augmentation de la superficie des espaces de travail a permis d’ajouter de nouvelles salles de formation et de séminaire et a rendu possible le regroupement de plusieurs services.
    A noter également qu’à l’occasion de l’inauguration récemment du nouveau siège, Rachid Sraidi a présenté aux différents acteurs économiques et institutionnels le bilan de l’année 2013 et la feuille de route adoptée par chacune des commissions. Ces dernières se sont fixé six priorités pour l’année 2014. Il s’agit de mettre en avant les potentialités et les opportunités qu’offre la région Chaouia-Ouardigha  en matière d’investissement et de création d’entreprises, d’encourager l’innovation pour réussir le pari de la compétitivité, de veiller à la mise en œuvre de politiques locales de formation, de consolider l’entrepreneuriat régional, d’encourager l’ouverture à l’international et de résoudre les problématiques inhérentes au foncier.


    J. E. H.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc