×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Formation à la made in Germany pour les PME

    Par L'Economiste | Edition N°:4173 Le 17/12/2013 | Partager
    Comment muscler son offre à l’international
    Energies, mécanique, agroalimentaire… concernés
    10.000 DH, prix du ticket d’entrée des sélectionnés

    Maroc Export Plus vise à multiplier par trois les exportations d’ici à 2018. Le port de TangerMed s’est d’ailleurs positionné, depuis sa création, dans ce sens

    Les chambres de commerce et d’industrie du Maroc et d’Allemagne ont présenté lundi 16 décembre leur programme de formation 2014. Intitulé «Global Business Exchange Programme», «la formation vise l’encouragement du dialogue entre les PME marocaines et allemandes (…) et à renforcer la compétitivité des entreprises», explique Lisiane Harten, chargée du projet au Maroc. Celle-ci intervient après le succès de la formation pilote du 30 octobre 2012.
    Pour 2014, les secteurs des énergies renouvelables, de la mécanique et de l’agroalimentaire sont spécialement concernés. Sont visés par la formation continue PME et très petites entreprises et qui est complétée d’une plateforme business to business et d’un séjour pratique en Allemagne via des visites d’entreprises par exemple... Seuls bénéficiaires de ce voyage, les 20 meilleurs directeurs. Et afin de bien les intégrer, des cours d’allemand et des traducteurs seront mobilisés pour faciliter le dialogue et l’apprentissage.
    En attendant, la formation de base va porter sur des modules de coopération économique avec l’Allemagne et sur les questions de leadership, d’interculturalisme, de réseautage sectoriel, de connaissance de pratiques commerciales envers le pays Outre-Rhin.  Pour accéder à l’offre, les entreprises intéressées doivent déposer une demande auprès de l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ). Après validation des dossiers, les candidats sélectionnés participent à une formation de 3 jours et 2 séances week-end offertes par des écoles partenaires de Management au Maroc (ENSCG Tanger et ISCAE).
    Une contribution de 10.000 DH sera exigible pour accéder à la formation. «Nous devons faire  participer les PME au financement pour les investir davantage», selon Taoufiq Moucharraf, directeur de la coopération et de la communication au ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique. Ce programme maroco-allemand entre dans le cadre du projet Maroc Export Plus. «Stratégie qui vise à multiplier par trois les exportations d’ici à 2018 et ceci grâce aux accords préférentiels et de libre-échange», affirme Sanae Lahlou, directrice des marchés stratégiques Maroc Export. L’initiative intervient dans le cadre des 50 ans de collaboration entre les deux pays. Micheal Gajo, directeur du programme d’adaptation au changement climatique, affirme que «le Maroc représente le meilleur partenaire de la région du Maghreb sur les points du développement économique, la gestion des eaux et l’environnement et développement durable». Autrement dit, l’Allemagne cherche à mieux se positionner. C’est tant mieux pour la concurrence.


    M.T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc