×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Khémisset: L’Agence urbaine décroche le prix «e-mtiaz»

    Par L'Economiste | Edition N°:4167 Le 09/12/2013 | Partager
    Pour son service «E-Instruction » dédié aux autorisations de construire
    Simplification des procédures, transparence, rapidité… les avantages

    BONNE initiative à généraliser à l’ensemble des agences urbaines du pays. Il s’agit du service numérique «E-Instruction» développé par l’agence de Khémisset pour les dossiers d’autorisation de construire, de lotir et de morceler. Un travail qui a permis à l’agence d’être parmi les candidats primés par le Prix national de l’administration électronique «e-mtiaz», édition 2012 dont la cérémonie de remise des prix a eu lieu dernièrement à Rabat. Rappelons que ce prix est organisé depuis 2005 par le ministère de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration pour promouvoir le développement de l’administration électronique. «Il s’agit d’une expérience pilote au Maroc initiée par notre établissement», indique Nahid Hamtami, directrice de l’Agence urbaine de Khémisset. Cette dernière tient à rappeler que ce projet porte sur la dématérialisation de toute la procédure de demande d’autorisation de construire. Ainsi, une fois le projet est finalisé, l’architecte doit remplir un formulaire sur le site de l’agence, ce qui va lui permettre d’obtenir le numéro officiel de son projet.

    Renforcement de la transparence

    L’architecte pourra donc par la suite envoyer en ligne les documents et les plans nécessaires qui vont atterrir auprès d’une cellule permanente au niveau de l’agence qui procédera à l’instruction automatisée et informatisée du dossier. En cas d’avis défavorable, le maître d’oeuvre (architecte ou ingénieur topographe) est saisi dans les délais des observations relevées. Pour les projets validés, l’avis de conformité ou pré-autorisation lui seront envoyés par mail ou SMS. Et également les documents numériques suivants : plan avec signature conforme de l’agence urbaine, la facture de l’agence et celle se rapportant aux taxes d’autorisation de la commune concernée. Pour Hamtami, avec cette procédure on pourra donc obtenir l’autorisation de construire avec un minimum de déplacements, soit à l’agence ou à la commune. Sans oublier le renforcement de la transparence avec la suppression des contacts directs entre le citoyen et les agents de l’administration, ce qui favorisera de réduire toute tentative de corruption. Il faut noter que cette expérience pilote est opérationnelle pour le moment au niveau de la commune de Tifelt.
    Les responsables de l’agence sont satisfaits des résultats obtenus. Ainsi, jusqu’à mi-novembre dernier, l’instruction numérique de différents projets a permis la création de près 2.500 lots de terrains sur une superficie de plus de 65 ha situés dans la commune de Tifelt. Eu égard à ce succès, «l’agence essayera d’élargir cette expérience aux autres communes de la province de Khémisset», promet Hamtami.


    N. E. A

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc