×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Best financière
    Nouvelle offensive sur le hard discount

    Par L'Economiste | Edition N°:4167 Le 09/12/2013 | Partager
    Le groupe lance Kiabi et Gifi à Aïn Sebaâ
    Prêt-à-porter, idées cadeaux, articles déco… les segments se multiplient
    Rotation des modèles, prix bas, références… les atouts

    Best financière opère une offensive sur le marché du hard discount. Le groupe vient de lancer Gifi, un magasin d’idées

    S’étalant sur une superficie de 1.350 m², le magasin Kiabi d’Aïn Sebaâ parie sur un positionnement prix. Il propose du prêt-à-porter 40% moins cher que les commerces du même segment

    cadeaux et articles déco à prix cassés. Si le hard discount a pendant des années été un modèle économique plutôt adapté à l’agroalimentaire, aujourd’hui et après une expérience réussie dans le prêt-à-porter, le groupe se lance dans les articles de décoration. Avec l’ouverture du magasin d’Aïn Sebaâ en novembre dernier, le groupe Best financière (Carrefour, Label Vie, Best Health, King Burger, Virgin Mégastore…) porte à 6.000 m² la surface globale des points de vente Gifi au Maroc. Dernier en date, celui d’Aïn Sebaâ ayant nécessité un investissent de 10 millions de DH et qui s’étend sur une surface globale de vente de 1.200 m². A l’opposé des 3 premiers magasins intégrés à des centres commerciaux, Gifi Aïn Sebaâ a la particularité d’être installé dans un retail park à l’instar des Gifi France.
    Comme pour Kiabi, l’enseigne d’habillement appartenant au même groupe, le concept est bien ficelé: «Nous nous basons sur une offre massive, très diversifiée et renouvelée en permanence», explique Khalid Smidi, DG de Gifi Maroc. En effet, Gifi Maroc propose plus de 11.000 articles dont 25% de la gamme est renouvelée chaque année avec plus de 100 nouveautés par semaine. Une gamme justement variée et dont les prix démarrent à 10 DH. Entre art de table, utilitaires, loisirs, linge de maison, déco (zone 10, 20, 30 DH) ou encore saisonnier, le prix de vente moyen des 7 univers proposés est aux alentours de 45 DH. A seulement quelques jours de l’ouverture du dernier magasin, le management affiche d’ores et déjà des appétits de croissance. Il prévoit  2 ouvertures par an à partir de 2015 pour atteindre 10 magasins à l’horizon 2017 et table sur un chiffre d’affaires consolidé de 70 millions de DH pour 2014.

    «La mode à petit prix»

    Ce modèle offre d’importants potentiels de croissance. D’ailleurs, introduite au Maroc en 2012, l’enseigne Kiabi a déjà fait ses preuves. Ce maxidiscount à l’image de ceux de l’alimentaire propose toute la gamme du prêt-à-porter basique à des prix défiant toute concurrence. «Nous apportons aux familles marocaines un modèle moderne de distribution avec des produits à la mode, de qualité et à des prix accessibles», explique Safae Fikri, DG de Modes & Nuances SAS, franchisé exclusif de Kiabi au Maroc.
    Sur une surface allant de 1.000 à 1.350 m² avec un montant d’investissement de 15 à 20 millions de DH par magasin,

    L’ouverture du magasin d’Aïn Sebaâ en novembre dernier porte à 6.000 m² la surface globale des points de vente Gifi au Maroc

    Kiabi propose à travers ses 4 points de vente plus de 5.000 références d’origines multiples (Asie, Europe, Maroc…). Le spécialiste de l’habillement mise à la fois sur la rotation rapide des modèles et sur le positionnement prix. Ainsi, tous les produits  proposés sont 40% moins chers que ceux des boutiques du centre-ville et 20% moins chers que les autres chaînes spécialisées. Les prix varient de 29 à 349 DH pour les différentes gammes (produits d’habillement, lingerie, accessoires…).  «Le magasin de Aïn Sebaâ s’inscrit plus dans la logique du hard discount que celui du Maârif qui, faute de foncier, est érigé sur plusieurs étages», tient à préciser le management. Il bénéficie d’une superficie plus importante (1.350m²)  sur un seul niveau et convient au concept Kiabi aussi bien en matière d’ambiance que d’éclairage et signalétique de dernière génération. Dans le cadre de son plan de développement, l’enseigne prévoit  l’ouverture de 15 magasins d’ici 5 ans.


    Imane NAJI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc