×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Hôtellerie: Casablanca s’offre un 4 étoiles Art déco

    Par L'Economiste | Edition N°:4167 Le 09/12/2013 | Partager
    Reconversion de l’immeuble classé «Shell»
    Un investissement de 100 millions de DH

    L’immeuble aux «coquilles Saint-Jacques» recevait souvent la visite de la reine des Pays-Bas et son époux. Aujourd’hui, l’édifice est transformé pour accueillir l’hôtel «Imperial Casablanca»

    Nouvelle unité hôtelière au cœur du bd Mohamed V à Casablanca. «Imperial Casablanca», inauguré en grande pompe jeudi 5 décembre, n’est pas un simple hôtel 4 étoiles, mais bien un site classé monument historique.  En témoigne la forte mobilisation des autorités locales pour son inauguration. En effet, Khalid Safir, le nouveau wali de Casablanca, ainsi que le gouverneur et le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, ont fait le déplacement pour son inauguration.
    Il s’agit en fait d’un hôtel aménagé sur un site à forte valeur historique, en l’occurrence le fameux immeuble «Shell». Pour Lahcen Haddad, «ce projet contribue à la réhabilitation du style Art déco à Casablanca». Une initiative de Hamza Bennani, jeune propriétaire et promoteur du projet, dont le coût s’élève à 100 millions de DH, dont 25 millions de DH pour l’acquisition du bâtiment. Le reste ayant servi à l’aménagement de l’édifice d’un siège administratif de multinationale en établissement hôtelier. «Cette reconversion a nécessité 5 années de travaux, car transformer un édifice en hôtel est souvent plus complexe que de construire un hôtel à partir d’un terrain nu», soutient le promoteur du projet. L’unité hôtelière offre aujourd’hui une capacité de 105 chambres et suites. Son atmosphère se veut zen avec des lumières tamisées pour favoriser détente  et apaisement, selon les nouveaux propriétaires, la famille Bennani.
    Fasciné depuis l’enfance par le patrimoine Art déco de Casablanca ville, ce jeune diplômé de la prestigieuse Ecole des Roches de Marbella a toujours rêvé de réaliser un hôtel sur un site historique de Casablanca. Ses vœux ont été exaucés avec le lancement de cette nouvelle structure hôtelière, qui emploie pour le moment 70 salariés. «Nous sommes actuellement en mode soft opening. A l’ouverture  du spa, des salles de conférences… nous passerons à près de 90 employés», précise Bennani.
    Au bout de plusieurs années de restauration, l’immeuble aux «coquilles Saint-Jacques», conçu par l’architecte Marius Boyer (le même qui a dessiné la wilaya de Casablanca), conserve son cachet qui traduit l’époque Art déco de Casablanca.
    L’immeuble, ex-siège de la multinationale Shell, représente dès sa construction en 1934 un repère pour les Casablancais. Durant la Seconde Guerre mondiale, le bâtiment fut même réquisitionné par l’armée américaine pour y établir son quartier général et fut le témoin des opérations militaires menées par le célèbre général Patton.


    Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc