×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Evénement

Jlec va fournir la moitié de l’électricité nationale

Par L'Economiste | Edition N°:4166 Le 06/12/2013 | Partager
Sa contribution à la production nationale passera à 50% avec le démarrage de Jlec 5 et 6
L’ONEE s’est engagé à reprendre la totalité de l’énergie mise à sa disposition
Le produit de l’introduction en Bourse servira à la distribution de dividendes

L’ENTRÉE de Jorf Lasfar Energy Company (JLEC) en Bourse va enrichir le marché d’une entreprise d’un secteur

Jlec va ouvrir 9,5% de son capital à travers une augmentation de 1 milliard de DH. Le prix de l’action est fixé à 447,5 DH. Le produit de l’opération sera utilisé pour la rémunération des actionnaires

jusqu’ici absent de la cote. Valorisée à 9 milliards de DH, la société de production d’électricité devrait bénéficier d’une bonne visibilité sur la place. Déjà, l’opération d’introduction en Bourse se démarque par rapport aux précédentes. Le produit de l’augmentation de capital sera utilisé pour la rémunération des actionnaires. Elle prévoit en outre une distribution régulière de dividende, du moins, sur la période du business plan soumis au marché. C’est en quelque sorte une assurance contre un désintérêt des investisseurs sur un marché où les valeurs de rendement sont davantage recherchées. A moins que le marché ne rentre dans un cycle plus favorable qu’il ne l’a été les cinq dernières années.
En 2012, la filiale de Taqa a réalisé un chiffre d’affaires de 5,8 milliards de DH. Ses revenus ont crû en moyenne de 9,6% sur la période 2010-2012. L’excédent brut d’exploitation s’est établi en moyenne à 1,5 milliard de DH sur la même période. Les profits ont totalisé 472 millions de DH l’année dernière.
L’opérateur compte sur l’entrée en service des unités Jlec 5 et 6 au premier semestre 2014 pour relever ses indicateurs d’activité.
Sa capacité de production atteindra à ce moment 2.056 MW, soit 700 MW supplémentaires. La réalisation des deux unités a nécessité un investissement de 1,6 milliard de dollars, l’équivalent de 13 milliards de DH. L’extension des capacités permettra à l’industriel de relever sa contribution dans la production nationale d’électricité à 50%. Jlec générait 38% de la production électrique et couvrait 32% de la demande à fin 2012. L’écoulement de la production ne ##img1##devrait pas poser de problèmes pour l’entreprise. Le seul client de l’entreprise,  l’ONEE, s’est engagé à reprendre la totalité de l’énergie mise à sa disposition dans le contrat qui lie les deux parties. Créée en 1997, Jlec a signé la même année un contrat de fourniture d’énergie électrique avec l’ONEE qui s’étale jusqu’en 2027. Un second contrat de fourniture d’énergie d’une durée de 30 ans sera mis en application au démarrage de l’exploitation de Jlec 5 et 6. «Nous avons des contrats qui nous donnent une visibilité sur 30 ans», fait remarquer Majid Iraqui Houssaini, président du directoire de Jlec. Il s’agit pour l’industriel de justifier la solidité de son business plan. D’un autre côté, les perspectives de croissance du secteur son jugées importantes. Il devrait doubler à l’horizon 2020, selon les experts.

 

F. Fa.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc