×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Câblage: Huitième usine pour Sumitomo

Par L'Economiste | Edition N°:4164 Le 04/12/2013 | Partager
Un investissement de 320 millions de DH
Première unité de production de câbles
Spécialisation dans les faisceaux de camions pour le groupe Fiat

AIN Harrouda tourne à l’heure de Tokyo. Un pari osé qu’a réussi Sews Cabind, filiale du géant japonais Sumitomo, en y

La nouvelle usine de Sews Cabind a nécessité un investissement de 360 millions de DH et devra générer un chiffre d’affaires de 320 millions de DH

implantant une unité de production (sa troisième au Maroc après celles de Berrechid et Ain Sebaâ). Avec cette usine, le groupe Sumitomo compte huit usines au Maroc. Le nouveau site de production de câblage a nécessité un investissement de 360 millions de DH.  L’usine offre plusieurs garanties écologiques puisqu’elle est dotée d’un système «concentrator photocoltaic»,  d’un éclairage écologique en Led et d’un film pour vitrage d’isolation. L’usine devrait générer un chiffre d’affaires annuellement de 320 millions de DH. Chaque opération réalisée par les 1.667 employés est chronométrée à la seconde près. Dès l’entrée de l’usine qui s’étale sur 31.342 m2, le ton est donné avec une unité de formation aux nouveaux procédés. La dextérité est clairement le mot d’ordre. Le plus gros de l’usine est destiné au montage des faisceaux de câble des camions Iveco, du groupe Fiat, l’un des plus gros clients de l’entreprise au Maroc. Les câbles produits sont exportés vers les usines du groupe Fiat en Italie, Espagne, Angleterre et Autriche. «Si le marché des véhicules particuliers a été touché par la crise, celui des camions et des tracteurs reste très dynamique», explique Masayoshi Fuse, DG de Sews Cabind. L’usine produit plusieurs types de faisceaux dont celui dit principal et qui connecte le moteur au tableau de bord. Chaque jour, 272 faisceaux de ce type sont produits dans l’usine. Sews produit également les faisceaux de planche de bord qui nécessitent pas moins de 800 fils. Dans un autre compartiment, des ouvrières s’attellent à regrouper les fils pour les faisceaux du châssis d’une semi-remorque de la marque Iveco. La partie de montage emploie majoritairement des femmes à cause de leur plus grande dextérité. En revanche, les hommes sont plus présents au niveau de la découpe des fils. La nouveauté apportée par la nouvelle usine réside dans la création d’une unité dédiée à la production de câbles. Les fils de cuivre arrivent à l’usine pour être dimensionnés selon les besoins de chaque produit. Par la suite, le cuivre est recouvert de polyester pour donner des câbles bien isolés. Cette unité dispose actuellement d’une capacité de  production de 90 tonnes par mois. A terme, l’unité devrait produire 460 tonnes par mois. Sews Cabind ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « L’entreprise étudie l’opportunité de produire au Maroc les connecteurs», confie  Tetsuji Maruyama, senior général manager. Sumitomo s’attaque directement au marché européen avec ses 3 usines au Maroc et une en Pologne. 
Le géant japonais est résolument décidé à délocaliser l’activité approvisionnement et la production de matières premières vers le Maroc. La présence de l’entreprise au Maroc a démarré en 2001 avec une première unité dans la zone industrielle de Moulay Rachid à Casablanca. Par la suite, deux autres unités à Berrechid et Ain Sebaâ ont vu le jour.  Aujourd’hui, l’ensemble des usines de Sews Cabind Maroc réalisent un chiffre d’affaires de 1,4 milliard de DH. Le groupe Sumitomo Electric Industries est l’un des trois plus grands producteurs de faisceaux de câbles automobiles au monde

L’unité de câblage emploie majoritairement des femmes à cause de leur plus grande dextérité

avec une part de marché de 25%. Le groupe travaille pour le compte de Peugeot, Renault, Volkswagen et Fiat. Sumitomo est le premier employeur du secteur du câblage au Maroc avec 16.000 salariés, soit  38%. Sumitomo est l’un des plus grands conglomérats industriels japonais. La branche électricité réalise un chiffre d’affaires de 18 milliards d’euros dont 8,9 milliards dans l’automobile. Pas moins de 219.000 personnes à travers le monde travaillent pour le compte de Sumitomo Electric Industries (SEI).
Le secteur du câblage a connu une forte croissance ces dernières années. Il totalise une vingtaine de sociétés qui réalisent 15 milliards de DH de chiffre d’affaires à l’export. Le câble est l’activité qui pèse le plus dans l’industrie automobile. Elle représente 60% des emplois créés dans le secteur.


IL.B.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc