×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Europe

La France veut repenser son industrie touristique

Par L'Economiste | Edition N°:4163 Le 03/12/2013 | Partager
Des assises décriées jusqu’au printemps 2014
Nouvelle destinations, offre touristique, l’emploi… les défis

Le tourisme est une importante industrie pour la France, première destination touristique du monde avec 83 millions de visiteurs par an. Le secteur représente 7,4% du PIB. La Tour Eiffel reste une attraction phare pour les voyageurs

NOUVELLES attentes des clientèles, modernisation des infrastructures, rôle accru du numérique… Les assises du tourisme, qui se déroulent depuis le 26 novembre jusqu’au printemps 2014, devront répondre aux bouleversements que
rencontre le secteur. L’organisation a été confiée à Sylvia Pinel, ministre de l’Artisanat, du commerce et du tourisme.

Ces assises mobiliseront une vingtaine de ministères, l’ensemble des acteurs publics et privés qui participent à l’activité touristique (collectivités locales, associations, professionnels, etc.), ainsi que tous les Français qui le souhaitent. Une grande consultation publique est mise en ligne sur: www.assises-tourisme.gouv.fr, du 26 novembre 2013 au 31 janvier 2014. Neuf groupes travailleront sur plusieurs thématiques (favoriser l’émergence de nouvelles destinations, diversifier l’offre touristique, élaborer une stratégie pour le tourisme événementiel et les rencontres professionnelles, améliorer la  qualité de l’accueil…).

De même, des assises territoriales se tiendront dans chaque région. Des concepts inédits qui peuvent peut-être inspirer les acteurs du secteur au Maroc! Du temps mais aussi des moyens doivent être mobilisés! Les enjeux sont là. Le tourisme est une activité économique essentielle pour la France: 7,4% du PIB, 11,3 milliards d’euros de solde positif dans la balance des paiements, 2 millions d’emplois directs et indirects. Tout doit se faire pour redynamiser le tourisme des Français qui partent moins en vacances. En 2012, 46% d’entre eux n’ont pas voyagé à cause de la baisse du budget consacré aux vacances. De plus, le secteur se concentre sur une petite partie du pays: 20% du territoire accueillent 80% des flux touristiques.

Il s’agit aussi de favoriser l’investissement qui constitue un facteur de compétitivité. Le montant des investissements touristiques s’est élevé à 12,7 milliards d’euros en 2012, en repli de 4% sur un an. Il représente à peine 3% des investissements réalisés en France tous secteurs confondus alors même que le tourisme représente 7,4% du PIB et que les investissements dans le tourisme dans le monde représentent 10% du montant global. Des idées doivent être proposées notamment pour le voyage d’affaires. Ce segment a représenté 40 milliards d’euros de recettes l’an dernier en France. A titre de comparaison, le marché européen du tourisme d’affaires s’est élevé sur la même période à 218 milliards d’euros. Les dépenses de voyages d’affaires devraient progresser de 50% dans le monde à l’horizon 2023, selon une étude du World Travel & Tourism.


Fatim-Zahra TOHRY

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc