×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

De Bonnes Sources

Par L'Economiste | Edition N°:4162 Le 02/12/2013 | Partager

• OPV/Jlec: Le marché attend le verdict du CDVM
L’introduction de Jlec serait imminente. Selon nos informations, le CDVM s’apprête à donner son aval pour l’IPO de la société dans les prochains jours. Des sources du marché indiquent d’ailleurs que l’entrée en Bourse devrait se faire au cours de la seconde semaine du mois de décembre. M.A.B.

• Trésor: Maintien des levées sur les maturités longues
Le Trésor confirme son appétit sur le moyen et le long terme. Pour l’adjudication du 26 novembre, il a retenu le deuxième plus important volume de l’année en levant 9,3 milliards de DH sur une demande de 14,7 milliards. La totalité de cette levée a concerné les 5, 10 et 15 ans. Selon CDG Capital, «le Trésor n’est pas en train de répondre à un besoin ponctuel de trésorerie mais essaie plutôt d’appliquer sa stratégie de rallonger la duration de son portefeuille et a profité de la demande importante qu’il a reçue sur les maturités longues». M.A.B.

• Création de holding: Sursis d’imposition
Le projet de loi de Finances prévoit un dispositif dédié à la restructuration de sociétés personnes physiques autour d’une holding. (Voir L’Economiste du jeudi 28 novembre). Le schéma retenu consiste en l’exonération fiscale du transfert des titres des sociétés à la nouvelle holding. De plus, l’imposition de la plus-value sera différée jusqu’au moment de la cession de la holding. Le dispositif s’étendra sur les années 2014 et 2015. H.E.

• Des patrons russes en force
L’Asmex accueille, du 1er au 4 décembre, le Forum d’affaires maroco-russe. Une cinquantaine de chefs d’entreprise russes de différents secteurs rencontreront leurs homologues marocains. La visite prévoit également des rencontres avec les autorités marocaines, la CGEM, Maroc Taswiq, l’ONMT… Le 4 décembre se tiendra le Conseil d’affaires maroco-russe, qui sera l’occasion de signer une convention de partenariat entre les Chambres de commerce de Rabat et de Lipetsk. H.E.
• Voyage: Une plateforme de réservation pour 2014
Le ministère du Tourisme travaille sur une plateforme de réservation et d’information sur la destination Maroc. Elle sera opérationnelle courant 2014. Le département de Lahcen Haddad a également lancé la réflexion sur un programme d’appui à l’émergence d’un vrai TO marocain. A.Na

• Tabac: Une carte prépayée pour les buralistes
Paul Leggat, PDG de la Société Marocaine des Tabacs (SMT), et Mohamed Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank, signent aujourd’hui lundi 2 décembre une convention relative au lancement de la solution monétique dédiée aux débitants. Il s’agit de la carte «Taâbi’ati», destinée à régler les factures de tabac et d’éviter les droits de timbres de 0,25%. Conçue en partenariat avec AWB, la carte prépayée permettrait de réaliser des économies de 2.600 DH par an. A.E.
• Les tubistes au cœur d’un thriller industriel
Les droits antidumping visant la tôle laminée à chaud importée de l’Union européenne et de la Turquie tourne en thriller industriel pour les fabricants de tubes (voir p. 10). En état d’alerte, leur association (Afatube) fait feu de tout bois pour sensibiliser le ministère délégué au Commerce extérieur et la Douane sur les répercussions économiques d’une telle mesure: «Le lobbying exercé par Maghreb Steel (initiatrice de la plainte) est tel que ses clients sont devenus ses ennemis alors que le vrai ennemi est la crise», soutiennent-ils en chœur. Ce feuilleton rappelle le bras de fer engagé par les tréfileurs contre l’Association des sidérurgistes du Maroc dans le cadre des clauses de sauvegarde réclamées pour le fil machine et le rond à béton. Le ministère du Commerce extérieur a fini par couper la poire en deux: des quotas à l’import de fil machine sont réservés aux principaux tréfileurs. L’option pourrait tenter les tubistes. Et qui ne se fera pas sans compromis y compris avec Tata Steel et ArcelorMittal. F.F.
• Alerte d’Euler Hermes aux sidérurgistes
Les experts d’Euler Hermes rappelle dans une étude publiée en 2013 sur la sidérurgie mondiale que «la question des surcapacités et de restructurations de la filière risque encore de se poser pendant des années» dans un marché dominé désormais par la Chine et l’Inde (voir p.10) Un constat qui sonne comme une alerte au moment où Maghreb Steel réclame des mesures antidumping contre la tôle d’acier importée de la Turquie et de l’Union européenne. Union où «la rationalisation du secteur ne se faits pas sans interventions et réticences des gouvernements locaux».
En réalité, Euler Hermes relève un chamboulement de l’échiquier au niveau mondial. Et où les Européens peinent à se replacer avec une décroissance de volumes de 5% à fin juillet 2013. Est-ce à dire que les boucliers de mesures de défense commerciale offrent un sursis dans un marché où les nouveaux seigneurs de la sidérurgie finiront par faire la loi? F.F.

• Attributions: Benabdellah, Rebbah et Seddiki enfin fixés
Un mois et demi après le remaniement ministériel ayant fait suite au retrait de l’Istiqlal de la majorité, le décret fixant les attributions de certains ministres vient d’être publié au dernier B.O. Il s’agit de celles du ministre de l’Habitat et de la Politique de la ville, Nabil Benabdallah. Outre les prérogatives classiques, il aura pour charge d’assurer le secrétariat général du Conseil national de l’habitat et le suivi de la commission interministérielle de la politique de la ville. Abdessalam Seddiki, ministre de l’Emploi et des Affaires sociales sera quant à lui chargé «d’élaborer et de mettre en œuvre la politique du gouvernement en matière d’emploi, de travail, de protection et de prévoyance sociale ainsi que de lutte contre l’analphabétisme».
La mise en place d’une stratégie gouvernement pour le développement des activités logistiques sera de la responsabilité d’Aziz Rebbah et son délégué Najib Boulif, chargé de l’Equipement, du transport et de la logistique. A.B.N.

• La CCI Maroc organise une formation en commerce international
L’antenne marocaine de la Chambre de commerce internationale propose un cycle de formation en commerce international. Assurés par des praticiens, celle-ci s’articulera sur huit modules de base et d’un module complémentaire «réservé à des interventions d’opérateurs économiques ayant réalisé des performances exceptionnelles à l’international».
La formation est principalement destinée aux cadres des sociétés exportatrices, de banques et d’assurances ainsi qu’aux avocats et consultants. Principaux pré-requis : être titulaire d’un Master (ou diplôme équivalent) et justifier de deux années d’expériences professionnelles.  A.B.N.

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc