×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

La nuit des galeries tourne au fiasco

Par L'Economiste | Edition N°:4148 Le 11/11/2013 | Partager
Peu de communication et donc, très peu de public
Officiellement, 80 espaces culturels étaient mobilisés

La nuit des galeries était l’occasion de voir l’exposition-événement de la galerie Yakin & Boaz, à Casablanca: «Images d’enfance». Une exposition à la fois nostalgique et très urbaine de l’artiste russe, Vitaly Rusakov

LA nuit des galeries est un concept intéressant poussant les espaces d’exposition à ouvrir jusque tard dans la nuit pour accueillir les passionnés, voire des curieux, qui n’ont pas l’occasion (ou l’idée) de visiter les expositions le jour. Les galeristes peuvent ainsi présenter les artistes qu’ils ont choisis d’accrocher, ceux-ci voient leurs oeuvres un peu plus sollicitées et le public a là une belle occasion de se promener le soir à la rencontre de plusieurs univers bien différents. Ainsi, tout le monde est content ! Seulement, il n’y avait pas grand monde au rendez-vous… L’événement, organisé vendredi 8 novembre par le ministère de la Culture, en était à sa 8ème édition. Le ministère a vu les choses en grand en annonçant la participation de 80 espaces culturels dans pas moins de 25 villes. Le lancement de cette nuit dédiée aux arts étant prévu à la galerie Mohamed El Fassi de Rabat, à partir de 19h. Celle-ci présentant les «Perceptions» de Larbi Edfouf. A Casablanca, où les galeries d’art ouvrent les unes après les autres, très peu de participants… Les galeristes se plaignant d’un manque de communication de la part des organisateurs. Il était ainsi très difficile de savoir quelles étaient les galeries participantes, aucune liste n’étant présentée au public. Certains galeristes affirment par ailleurs ne pas avoir été mis au courant, d’autres se plaignent du manque de suivi des organisateurs. Et pour cause, les rares visiteurs arrivaient au compte-gouttes.
Parmi les quelques galeries participantes, Yakin & Boaz ouvrait ses portes avec l’exposition «Images d’enfance» du jeune artiste russe Vitaly Rusakov. Celle-ci laissera place dès vendredi 15 novembre à «Mots images», une exposition qui fera certainement parler d’elle. L’artiste polonais Tomek y présentera plusieurs toiles et objets d’arts assez singuliers. L’Atelier 21 présentait les dernières œuvres de Mohamed El Baz. La galerie en a profité pour annoncer la future exposition de Farid Belkahia (à partir du 10 décembre prochain).
La galerie Nadar, quant à elle, présentait les œuvres de Abdellah El Haithout. Un artiste qui a séduit par sa liberté gestuelle et qui expose individuellement pour la 2e fois.
La Nuit des galeries est un concept québécois qui attire chaque année de plus en plus de visiteurs en innovant à chaque édition. Cette année, la «Belle Province» a choisi de marier les arts plastiques à la gastronomie avec pas moins de 24 galeristes et 24 restaurateurs participants. En donnant évidemment la liste précise des participants. Pour la 8e édition de la nuit des galeries (personne ne le savait), les organisateurs ont oublié le minimum de ce qui fait le succès de tout événementiel: la promotion et la communication. Résultat, la nuit des galeries a tourné au fiasco.

Sanaa EDDAÏF

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc