×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Agadir/Tourisme
L’ONMT mise sur le marché polonais

Par L'Economiste | Edition N°:4148 Le 11/11/2013 | Partager
Conclusion d’une convention de partenariat avec le TO Itaka
Objectif: drainer 129.000 touristes en provenance de ce pays à l’horizon 2016

Accord conclu entre Abderrafie Zouiten, DG de l’ONMT, et Mariusz Janczuk, PDG d’Itaka, pour renforcer le marché polonais au Maroc

Bonne nouvelle pour Agadir. Le marché polonais est en voie de se renforcer sur la destination. L’Office national marocain du tourisme (ONMT) et le tour-opérateur Itaka, leader sur le marché polonais, ont signé, samedi dernier, à Agadir, une convention de partenariat de trois ans dédiée à multiplier le nombre de touristes en provenance de ce pays. «Ce partenariat permettra de drainer 129.000 touristes polonais dans la ville d’Agadir à l’horizon 2016», indique Abderrafie Zouiten, DG de l’ONMT. Pour atteindre ces objectifs, la capacité aérienne sera renforcée à travers une série de liaisons charters vers le Maroc dès 2014. Le TO devrait mettre en place au départ de la Pologne dès l’an prochain quatre fréquences par semaine vers le Maroc pour passer à six l’année d’après et à huit en 2016. Outre Agadir, une desserte aérienne sur Essaouira et Saïdia est aussi au planning de l’opérateur. Pour accompagner cette dynamique, l’ONMT envisage d’ouvrir très prochainement une délégation de l’Office en Pologne.  «La démarche vient appuyer le plan de redéploiement de nos délégations en Europe de l’Est, bassin émetteur essentiel pour la destination Maroc», souligne Abderrafie Zouiten. Ce marché est en effet à fort potentiel. Le marché polonais à lui seul recèle près de 10 millions de voyageurs à l’étranger sur une population de plus de 38 millions de consommateurs. De cet important potentiel le Maroc devrait atteindre à la fin de cette année 50.000 touristes dont 80% sur la destination Agadir. Si face à ses concurrents, à savoir l’Egypte, la Turquie, la Tunisie, le Maroc reste encore très peu connu, il n’empêche qu’il a enregistré depuis 2005 une forte croissance sur ce marché. Ce dernier a enregistré, en effet, un taux d’accroissement dans le Royaume qui dépasse 50%. Par ailleurs, aujourd’hui les flux de touristes polonais sur le Maroc et particulièrement à Agadir se maintiennent toute l’année, passant d’une  programmation saisonnière à des arrivées durant toute l’année. Aujourd’hui, pour accompagner la croissance de l’activité touristique qui sera générée par ce marché et plus généralement celle par les pays de l’Europe de l’Est, le plan d’action de l’ONMT devrait toucher à la fois les volets de l’aérien, de la distribution et de la communication, est-il indiqué. Reste plus qu’à renforcer également la capacité litière sur la destination Agadir pour faire face aux nouveaux flux de touristes en perspective.

 

De notre correspondante, Malika ALAMI

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc