×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
Culture

Le festival de Casablanca de retour!

Par L'Economiste | Edition N°:4084 Le 29/07/2013 | Partager
Une 8e édition du 23 au 25 août
Cap sur la musique orientale

Mohammed Assaf, jeune chanteur palestinien, star montante de la musique arabe, sera en concert sur le site d’El Hank le dimanche 25 août

Une grande nouvelle pour la ville de Casablanca: son festival revient! Après une interruption de deux ans, le festival de Casablanca se tourne cette année vers la scène musicale orientale. L’événement, tant attendu par les Casablancais, est de retour du 23 au 25 août.
Avec pas moins de trois concerts par scène, durant trois jours, sur les trois sites aménagés d’El Hank, Sidi Bernoussi et Ben Msick, il y aura certainement foule dans les rues! Au programme: 25 artistes dont de grandes voix de la musique d’Orient telles qu’Elissa, Najwa Karam, Melhem Zein et bien d’autres. La soirée de clôture accueillera sur la scène d’El Hank le jeune artiste palestinien Mohammad Assaf, une star montante de la musique arabe. Celui-ci sera accompagné des finalistes de «Arab Idol 2013». Le Maroc étant la troisième étape de leur tournée régionale après Dubaï et l’Egypte. Le concert à Casablanca sera d’ailleurs la seule représentation gratuite de la tournée «Arab Idol», inscrivant ainsi la capitale économique dans sa tournée mondiale. «Nous savions qu’Arab Idol démarrait une tournée régionale. L’émission a tenu en haleine une bonne partie du public marocain. Nous avons donc demandé à intégrer Casablanca dans leur tournée», raconte Mouna Yaqoubi, la coordinatrice générale du festival.
Le choix d’une édition axée sur la musique orientale n’est pas anodin: «Notre public a des liens culturels et affectifs avec cette région du monde et la musique du Moyen-Orient a un énorme succès auprès des jeunes et des moins jeunes chez nous.  Nous étions sûrs de ne pas nous tromper en leur offrant de beaux spectacles live», tient à préciser la coordinatrice. Une programmation qui a été facilitée par un partenariat entre Rotana et la ville de Casablanca.Les artistes marocains ne sont pas en reste puisque les scènes casablancaises accueilleront également Najat Atabou, Saad Lemjerad, Asmaa Lamnawar  ou encore Don Bigg, pour ne citer qu’eux. Casablanca s’était résignée à annuler son festival les deux dernières années par manque de financement. Ce qui, l’on se rappelle, avait créé de vives polémiques, mettant en cause le festival Mawazine, notamment.
Le festival a fini par se remettre sur les rails et ce, entièrement grâce au sponsoring. «Les fonds de la ville et de la région seront alloués à d’autres manifestations culturelles et artistiques afin que le public casablancais puisse, tout au long de l’année, profiter d’une animation et d’une véritable vie culturelle», assure Mouna Yaqoubi. Un des enjeux les plus importants pour la pérennisation de ce festival, c’est le financement. C’est pourquoi les organisateurs entreprennent une démarche de sensibilisation envers les entreprises. Une sensibilisation motivée par le fait que Casablanca contribue de manière conséquente au PIB national et que nombre d’entreprises y réalisent une part importante de leur business. Selon les organisateurs, leur soutien au festival de Casablanca n’est qu’un juste retour des choses!


Sanaa EDDAÏF

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc