×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Economie

Port de Casablanca: Alerte à la congestion!

Par L'Economiste | Edition N°:4083 Le 26/07/2013 | Partager
Ralentissement du rythme de traitement des conteneurs
Le délai de séjour au port rallongé de 2 à 3 jours

L’allongement du délai de séjour des conteneurs au port de Casablanca occasionne des frais de magasinage importants aux entreprises

Nouvelle «congestion» au port de Casablanca. Les transitaires n’arrivent pas à récupérer les marchandises dans les délais. L’effet ramadan a encore une fois joué avec des journées de travail plus courtes pénalisant ainsi les entreprises qui se retrouvent le plus souvent avec des frais de magasinage et d’acconage supplémentaires. Car une fois que le délai de séjour excède les 7 jours, le compteur des frais de magasinage et autres prestations commence à tourner.
Ce port par lequel transitent 79% du trafic conteneurs du pays compte deux terminaux. Le premier est géré par Marsa Maroc et le second par Somaport. Les transitaires parlent de retard et d’allongement des délais au niveau du port de manière générale. «Depuis le début du mois de ramadan, nous effectuons  difficilement un seul voyage par jour. Il faut attendre plusieurs heures avant qu’un conteneur soit chargé ou déchargé», déclare un transitaire.
Nourreddine Lahmamssi, président de l’Association des transitaires du Maroc, explique que «des retards sont enregistrés dans les délais de traitement». La profession compte d’ailleurs saisir l’autorité portuaire. 
En réalité, le bug démarre dès la programmation du conteneur pour qu’il soit traité par la douane. Selon des transitaires, auparavant l’opération nécessitait moins de 48 heures, alors qu’aujourd’hui il faut compter plus de 3 jours en fonction des gestionnaires des terminaux.
Contacté par L’Economiste, Rachid Hadi, directeur de l’exploitation au port de Casablanca affirme «qu’aucun retard n’est enregistré au niveau du quai géré par Marsa Maroc. Nos équipes restent jusqu’à 17h 30 mn tout autant que celles de la douane. Nous traitons en moyenne entre 150 à 200 conteneurs par jour».
Par contre Somaport reconnaît  «un ralentissement du rythme» en raison du mois de ramadan. Selon, Marc Riondel, directeur adjoint de Somaport, même les shifts, quoique maintenus au nombre de trois, ont été écourtés de deux heures chacun. Riondel se veut toutefois rassurant: «Notre productivité reste à des niveaux satisfaisants. Seulement, le timing rend le travail plus pénible». Aussi des arbitrages sont-ils opérés pour être en phase avec les impératifs de sécurité.
Il faut dire aussi que durant ces dernières semaines, les services de contrôle en particulier la douane ont corsé les inspections. En plus du contrôle sanitaire des produits alimentaires, la douane a augmenté les opérations soumises à la visite physique des marchandises. Certains transitaires parlent même de «contrôle intégral des boîtes au lieu de l’inspection par échantillonnage». Surtout en ce qui concerne les importations en provenance de Chine pour des raisons de conformité aux normes et de minoration de valeur. Ceci sans oublier l’exiguïté de l’espace dédié aux regroupements des conteneurs à contrôler. Le tout se déroule souvent dans un manque de coordination total. Le PortNet, qui doit régler ce genre de problèmes, n’est pas opérationnel à 100%, selon les professionnels. Tout au plus ce «guichet unique» est encore au stade de la gestion de la «fiche suiveuse», un document qui relate l’itinéraire suivi par un conteneur.
K. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc