×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Analyse

Maroc Telecom portée par ses filiales

Par L'Economiste | Edition N°:4083 Le 26/07/2013 | Partager
Elles compensent la baisse des indicateurs d’activités au Maroc
3,5 milliards de DH de profits en hausse de 12,6% hors effet restructuration en 2012
Près de 3 milliards de DH investis à fin juin

Source : Maroc Telecom
Les revenus de Maroc Telecom ont baissé de 8,1% au Maroc à 10,9 milliards de DH. Les filiales ont-elles amélioré leur chiffre d’affaires de 9,1% à 3,8 milliards de DH. Celles-ci génèrent plus du quart des revenus du groupe contre seulement 15% en 2009

Les investisseurs ont bien accueilli les résultats semestriels de Maroc Telecom. Le titre en Bourse affichait une hausse de 1,63% en séance à Casablanca et 1,22% sur le marché parisien. Maroc Telecom a annoncé un résultat opérationnel avant amortissement (EBITDA) de 8,4 milliards de DH pratiquement stable (+0,6%) le 24 juillet lors de la présentation de ses indicateurs d’activité, la première dans ses nouveaux locaux. Il correspond à une marge d’Ebitda de 58,1% en hausse de 3 points. L’Ebitda a reculé de 5,2% au Maroc alors qu’il était en forte hausse de 26% au niveau des filiales. Maroc Telecom maintient ses prévisions de marge d’Ebitda à un niveau d’environ 56% pour 2013.
Le résultat d’exploitation s’est de son côté établi à 5,9 milliards de DH en croissance de 15,4%. Hors la provision pour restructuration de 800 millions de DH qui a impacté négativement le dernier exercice, l’Ebita ressortirait à un niveau stable sur un an. La marge d’exploitation hors effet restructuration progresse de 1,9 point à 41,1%.
Au terme des six premiers mois de l’année, la filiale pour encore quelques mois de Vivendi a réalisé un bénéfice de 3,5 milliards de DH en hausse de 12,6%. Il serait en recul de 4,7% en excluant l’impact d’une provision pour restructuration de 568 millions de DH après impôts enregistrée au premier semestre 2012.
Sur les six premiers mois de l’année, l’opérateur a investi près de 3 milliards de DH. Mais, cela n’a pas trop affecté le cash-flow qui a enregistré une légère baisse de 1,9% à 5,3 milliards de DH. Maroc Telecom a signé en début d’année une convention d’investissements de 10 milliards de DH sur la période 2013-2015. «Ce montant pourrait être dépassé si nous gardons le même rythme d’investissement qu’au premier semestre», a relevé Abdeslam Ahizoune, président du directoire de Maroc Telecom. A fin juin, la dette nette de Maroc Telecom totalisait 9,6 milliards de DH en baisse de 13,2%.
Maroc Telecom a vu son chiffre d’affaires reculer de 4,7% à fin juin à 14,4 milliards de DH. Les revenus du groupe ont baissé de 8,1% au Maroc à 10,9 milliards de DH. Les filiales ont-elles amélioré leur chiffre d’affaires de 9,1% à 3,8 milliards de DH. L’opérateur n’a pas pleinement profité de la hausse de 3,8% de son portefeuille client au Maroc qui a atteint 18 millions. Le recul des revenus sur le marché domestique est attribué à une baisse des ventes de terminaux subventionnés ou encore au ralentissement de la consommation d’une manière générale. Mais, la forte concurrence entre les opérateurs pèse davantage sur les résultats. Maroc Telecom a relevé une baisse de 28% des prix à la minute au premier semestre. Et, contrairement aux années précédentes, le recul des tarifs n’a pas été compensé par l’augmentation de l’usage. Celui-ci a progressé de 17%. Le revenu mensuel moyen par client (ARPU) a baissé de plus de 12% d’une année à l’autre à 71,5 DH. Il est en repli de 24% ou 22,5 DH en l’espace de trois ans. L’un des challenges pour l’opérateur aujourd’hui est notamment de rééquilibrer son portefeuille, c’est-à-dire ramener plus de client vers le post-payé. Ce rééquilibrage devrait permettre à l’opérateur d’avoir une meilleure maîtrise de son parc clients. Surtout, il va s’assurer des revenus stables avec le système des abonnements. Maroc Telecom compte 1,3 million de clients post-payés contre 16,7 prépayés. Globalement, le parc clientèle du groupe a atteint 35,1 millions de relations en hausse de 12,5%.
Franck FAGNON

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc