×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Tourisme: Le tour de chauffe de Zouiten

Par L'Economiste | Edition N°:4082 Le 25/07/2013 | Partager
Il a le soutien des professionnels
L’absence de RAM à la réunion est symptomatique

Le tout nouveau patron de l’ONMT, Abderrafie Zouiten, a tenu à rappeler «la nécessité d’une profonde mutation et d’une rupture du mode de fonctionnement de l’Office pour être en phase avec les attentes stratégiques et les investissements opérés dans le secteur»

Abderrafie Zouiten n’a pas dérogé à la tradition. Le tout nouveau DG de l’Office du tourisme (ONMT) a «consacré sa première sortie aux professionnels» du secteur. Le contraire aurait été étonnant. Comme ses prédécesseurs aussi, il «a réaffirmé son engagement auprès des partenaires du secteur et son soutien pour renforcer l’attractivité de la destination…». Sa devise: «les échanges et le partage des expériences communes aux acteurs privés et publics sont primordiaux pour tirer le meilleur avantage des opportunités qui s’offrent au secteur».
Le nouveau patron de l’ONMT a tenu à rappeler «la nécessité d’une profonde mutation et d’une rupture du mode de fonctionnement de l’Office pour être en phase avec les attentes stratégiques et les investissements opérés dans le secteur». Pour les opérateurs, Zouiten a promis de mettre en place avec la Fédération du tourisme (FNT) «un dispositif tactique de marketing direct et online». Objectif: atteindre une croissance des recettes touristiques à 2 chiffres d’ici fin décembre.
Or, ce n’est un secret pour personne que le secteur du tourisme mondial traverse une crise profonde. En la ramenant aux marchés qui nous intéressent, force est de constater que les dépenses touristiques des Français (la France étant le 1er marché émetteur de la destination Maroc) ont, selon une étude de l’institut français des statistiques et des études économiques (INSEE), reculé de 38% entre 2011 et 2012. La même étude relève que le marché italien (un de nos cinq marchés émetteurs majeurs) a chuté de moitié, en seulement trois ans. Le marché espagnol est encore plus déstructuré que les deux autres. A cette situation en Europe, du fait de la crise économique, s’ajoutent les grosses perturbations dans notre région, comme en Egypte et en Tunisie considérée comme l’une des destinations favorites des touristes européens. Il y a aussi l’effet négatif de l’amalgame fait autour de toute la région de l’Afrique du Nord.
Conséquences: le nombre de touristes français, toujours selon l’Insee, ayant choisi la destination Afrique du Nord, a baissé de 47% sur ces deux dernières années. Ce n’est pas la compétence connue et reconnue de Zouiten, comme du reste son expérience, qui est en cause, mais en raison de la conjoncture, il n’aura pas la partie facile.
D’ailleurs, pour cet observateur averti, «le challenge de Zouiten sera de trouver la motivation suffisante pour faire le job». Ceci dit, quel défi lui reste-t-il à relever? Celui de faire bénéficier l’Office de son entregent et son relationnel, assez rares, pour améliorer le maigre budget qui lui est alloué. Et remédier à la politique de la chaise vide de RAM aux réunions du secteur.
Bachir THIAM

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc