×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2020 Prix de L'Economiste 2019 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Taghazout: Gros engouement des acheteurs pour le résidentiel

    Par L'Economiste | Edition N°:4081 Le 24/07/2013 | Partager
    Plus de 80% des 500 premières unités en vente ont trouvé acquéreur
    Appel à manifestation d’intérêt pour la dernière parcelle hôtelière en front de mer
    La Sapst se lance dans une démarche de labellisation HQE pour la future station balnéaire

    Ce que sera au final le résidentiel de la station. Intégrée au paysage et à la topographie du terrain, l’offre résidentielle sera à terme d’une capacité totale de 1.573 logements implantés à travers le site

    Le programme résidentiel de la future station de Taghazout séduit. Mis sur le marché le 14 juin dernier, il enregistre une forte demande. En l’espace d’un mois, sur les 500 premières unités mises en vente, selon une source bien informée, plus de 80% ont trouvé acquéreur.
    Dès le démarrage de la commercialisation en effet, les bureaux de vente de la société d’aménagement et de promotion de la station de Taghazout (Sapst) ont été pris d’assaut, particulièrement par les acheteurs locaux. La notoriété du projet et la situation en front de mer qui est très prisée sont quelques-unes des raisons de cet engouement. Intégrée au paysage et à la topographie du terrain, l’offre résidentielle sera à terme d’une capacité totale de 1.573 logements implantés à travers le site. Côté planning de réalisation, la livraison des premières unités est prévue en 2016. En attendant, sur le site, le chantier avance. Selon une source proche du dossier, les travaux du premier hôtel sont à 30% réalisés. L’établissement devrait être opérationnel fin 2014.  Pour les autres établissements hôteliers au programme, les dossiers sont au stade d’étude globalement. Il est question également de trouver maintenant acquéreur à la dernière parcelle hôtelière sur le front de mer. Un appel à manifestation d’intérêt a été lancé pour ce terrain de 18 ha alloué au FMDT (Fonds marocain de développement touristique). L’investisseur retenu, qui devrait être connu fin 2013, réalisera en effet seul ou en partenariat avec ce fonds l’aménagement de ce lot. En attendant, au cœur du site, l’engazonnement du premier golf va démarrer fin juillet.
    Cette infrastructure, comme le club house, devrait entrer en activité en octobre prochain. Pour ce qui est des routes d’accès en cours d’aménagement, elles sont à un taux d’avancement de 65%. Celle qui mène à l’hôtel du golf et au club house est à 80% aménagée. D’un autre côté, les travaux de construction des commerces de la médina et le village de surf sont lancés. Ces composantes devraient être achevées lors du premier semestre 2015. L’ambition est d’en faire une station balnéaire nouvelle génération, proposant une diversité d’activités, tout au long de l’année, mais aussi une destination durable. Et ce à travers plusieurs actions et infrastructures. Pour accompagner le tout, la Sapst a entamé une démarche de labellisation HQE (Haute qualité environnementale) du projet de la future station balnéaire. Une opération première du genre à prétendre à un tel label.
    Malika ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc