×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Entreprises

    Cession IAM: Etisalat misera 4,5 milliards d’euros

    Par L'Economiste | Edition N°:4081 Le 24/07/2013 | Partager
    Vivendi est entré en négociations exclusives avec l’opérateur émirati
    L’opération bouclée avant la fin d’année
    A ce prix, l’action de Maroc Telecom est valorisée à 92,6 DH

    Source: Six Financial Information
    L’annonce des négociations exclusives entre Vivendi et Etisalat pour le rachat des 53% de Maroc Telecom a eu un impact négatif sur le cours de la valeur en Bourse. A la clôture de la séance, le titre perd 9,39% à 90,20 DH

    Vivendi aura finalement pris tout son monde de court. Initialement attendue pour la rentrée 2013, l’annonce du repreneur s’est faite plutôt que prévu. Le conglomérat français, qui a tenu son conseil d’administration lundi, a révélé, hier, mardi 23 juillet, être entré «en négociations exclusives avec Etisalat pour lui céder sa participation de 53% dans Maroc Telecom. «Le produit de cession en cash pour Vivendi s’élève à 4,2 milliards d’euros, dont 310 millions d’euros au titre du dividende 2012», précise-t-on auprès de Vivendi. «En tenant compte de la dette nette de Maroc Telecom, la transaction s’effectue sur une valeur d’entreprise proportionnelle de la participation de Vivendi de 4,5 milliards d’euros», est-il ajouté. A ce niveau de valorisation, le PER ressort à 6,2 fois les bénéfices futures d’IAM.
    Dans ces conditions, l’offre de l’opérateur émirati Etisalat valorise la participation de Vivendi dans Maroc Telecom à 92,6 DH par action, fait savoir le conglomérat. Un cours au-dessus du cours de clôture de la valeur lors de la séance du mardi. Séance au cours de laquelle le titre aura défavorablement réagi à l’annonce de Vivendi, faisant par conséquent plonger les indices phares de la place (voir notre page Bourse). Ce désengagement est primordial à la fois pour Vivendi et IAM. La cession qui se profile permettrait, en effet, au groupe français, qui veut se recentrer sur le jeu vidéo, la télévision payante et la musique, de réduire sa dette. L’entrée dans le capital d’Etisalat représentera pour Maroc Telecom un atout de taille pour son développement en Afrique notamment. D’ailleurs, le management de l’opérateur qui a pris acte de la décision de Vivendi se dit mobilisé pour toutes les démarches qui lui incomberont dans le cadre du processus de désengagement.
    Etisalat pourra, de son côté, à travers cette prise de participation, accroître sa présence dans le continent. Il est, pour rappel, déjà présent en Egypte et détient plusieurs participations dans d’autres pays africains. 
    Ceci étant, pour finaliser cette vente, comme le désire Vivendi «avant fin 2013», l’obtention des autorisations réglementaires requises au Maroc et dans les pays où Maroc Telecom est présent est obligatoire. Parallèlement, le futur nouvel acquéreur devra entrer en négociation avec l’Etat marocain qui détient 30% d’IAM. «Des discussions vont se tenir en parallèle avec un consortium d’investisseurs institutionnels marocains dans le but de définir les conditions de son éventuel investissement», souligne Vivendi. Il s’agirait probablement de CDG (cf. L’Economiste du 18 juillet 2013).
    En effet, l’Etat veut garantir qu’Etisalat investisse dans les infrastructures mobiles et haut débit. Pour mener à bien les négociations et finaliser la cession, les deux parties se sont entourées de conseillers financiers de renom. Quand Vivendi est accompagné par Crédit Agricole SA et la banque Lazard qui a travaillé sur la fusion ONA-SNI en 2010, Etisalat est conseillé par BNP Paribas et Attijariwafa bank.
    Moulay Ahmed BELGHITI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc