×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Culture

    Les arts populaires rendent hommage à la femme

    Par L'Economiste | Edition N°:4076 Le 17/07/2013 | Partager
    Le festival démarre le 17 juillet pour 5 jours de spectacles
    21 troupes et plus de 300 artistes en scène

    Le meilleur de la musique traditionnelle marocaine est réalisé par les femmes qui jouent un rôle majeur dans la préservation des arts et des traditions populaires. Ci-dessus, une troupe dirigée par des femmes

    Coup d’envoi aujourd’hui 17 juillet de la 48e édition du festival national des Arts populaires (FNAP). Cet événement va faire vibrer Marrakech jusqu’au 21 juillet, et surtout offrir une animation ramadanesque qui fait défaut à la ville ocre. Comme chaque année, le Fnap investit le palais Badii avec une programmation de 5 jours où les spectacles sont dirigés par le réalisateur Abdessamad Dinia. Ils mettent en scène des troupes folkloriques issues des 4 coins du Maroc dans un mélange de chants et de rythmes, accompagnés de danses. 21 troupes regroupant plus de 300 artistes participent cette année au festival. Le spectacle gravitera autour de «la femme et les arts populaires», thématique choisie pour cette édition.
    Le meilleur de la musique traditionnelle marocaine est réalisé par les femmes comme celles des troupes d’Ahouach Tafraout, Aissawa de Meknès, Gnaoua de Marrakech, ou encore Haha de Tamanar, provenant de la région d’Essaouira. Le spectacle sera rythmé par les apparitions et les discours de la célèbre actrice marocaine Zineb Smaiki, qui viendra rendre hommage aux femmes et rappeler leur rôle majeur au sein des arts et des traditions populaires.
    La programmation sera enrichie cette année par une autre scène qui puise dans le volet spirituel avec des troupes traditionnelles. C’est ainsi que le festival va investir un autre lieu, le théâtre royal, dont l’architecture en colisée de la scène extérieure rappelle les théâtres de la Grèce antique. Ce site accueillera dès le 18 juillet plus de 10 groupes de musiciens du Maroc et d’ailleurs avec des styles musicaux divers. La programmation a prévu trois spectacles quotidiens. Ils seront animés par les troupes de Aïta Jeblia, Hamid Serghini, Rayssa Fatima Tachkoutk ou encore Tarab El Hassani. Les Marrakchis et les festivaliers pourront également assister aux concerts du groupe coréen The Gwandae, la compagnie Flamenca Estefanía Cuevas et l’orchestre national de Barbès. Le Fnap qui s’inscrit -depuis sa création en 1960- dans une dynamique de conservation, de promotion et de transmission du patrimoine immatériel du Maroc, offre uniquement une plateforme d’expression et ne peut à lui seul sauvegarder cet art, tiennent à chaque fois à rappeler les responsables de la fondation des festivals de Marrakech chargée de l’organisation du Fnap. ll faut désormais mettre en place une action pertinente pour la pérennisation du festival qui va fêter son 50e anniversaire en 2015. Pour la fondation, il faut donc une plus grande implication des départements (ministères du Tourisme, de la Culture et de l’Intérieur), des mécènes et des citoyens.


     B. B.

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc