×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 203.440 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 254.995 articles (chiffres relevés le 29/5 sur google analytics)
Entreprises

L’e-recrutement cherche son modèle économique

Par L'Economiste | Edition N°:4074 Le 15/07/2013 | Partager
L’amélioration des outils et des supports utilisés est à prescrire
L’Anapec veut renforcer son leadership sur le marché de l’intermédiation à l’emploi

Comment améliorer l’efficacité du recrutement en ligne? La multiplication des sites d’offre d’emploi sur la toile donne le tournis. Entre les différentes plateformes et les moteurs de recherche d’emploi en ligne, les demandeurs d’emploi ont l’embarras du choix. Ces derniers ont totalement intégré les portails de l’emploi  dans leur recherche quotidienne. Il n’y a pas le moindre ombre d’un doute. Selon Charlotte Lefort, directrice des Opérations chez ReKrute.com «il y a une prépondérance confirmée de l’e-recrutement à travers les portails. C’est d’ailleurs le moyen de recherche préféré des demandeurs d’emploi, viennent ensuite les relations personnelles, la candidature spontanée, loin devant les cabinets, la presse, les réseaux sociaux arrivant derniers». Décliné comme une véritable opportunité  pour la recherche d’emploi et pour la  gestion de ressources humaines, la prolifération de sites de recrutement s’est faite très vite à l’image du développement du marché de l’Internet. Il n’en reste pas moins que pour réussir dans le domaine, le professionnalisme et la maîtrise des outils techniques sont de rigueur. Grâce à sa capacité de réactivité et d’interactivité sur la  toile, le secteur est devenu en très peu de temps un investissement prometteur pour ceux qui veulent servir d’intermédiaire sur le marché de travail. Les sites de recrutement en ligne ont complètement modifié l’ensemble des pratiques des ressources humaines, autant pour les recruteurs que pour les demandeurs d’emploi. Interrogé sur la question, Youssef Cheikhi, responsable de la communication à l’Anapec  admet que «le chercheur d’emploi est confronté chaque jour à un flux difficilement maîtrisable d’offres parvenant d’une multitude de sources, ce qui devient souvent problématique». A cet égard, l’amélioration continue de la qualité des prestations fait partie des orientations centrales pour l’Anapec. Le  plan de développement à l’horizon 2016 devra permettre à l’agence de consolider ses acquis et de renforcer son leadership sur le marché de l’intermédiation en emploi à travers la poursuite de la professionnalisation de son action, le développement des compétences de ses ressources humaines et le renforcement de la qualité de ses prestations et de son management. La gestion des plateformes d’emploi nécessite la mise en œuvre de moyens technologiques bien spécifique. Chez ReKrute.com, le cheval de bataille demeure justement dans l’innovation qui met la technologie au service du développement humain. Avec pas moins de 35.000 recrutements effectués via la plateforme en 2012, ces résultats le placent à la première place du marché du recrutement. Afin d’améliorer la pertinence de leurs prestations, ReKrute.com table pour sur des outils puissants et faciles à utiliser du côté des recruteurs et des candidats.

Recourir aux technologies d’indexation

LA modernisation des portails de recrutement offre d’autres opportunités en matière d’agrégation d’offres d’emploi. Pour mieux exposer «les offres cachées» du marché d’emploi, les technologies d’indexation sont à saisir. La mise en point de plateformes plus efficaces et plus transparentes est dans ce sens une  valeur ajoutée pour les prestataires. Plusieurs solutions d’agrégation des offres d’emploi ont déjà été lancées sur le web, avec certains services qui peuvent scanner 58.000 sites chaque jour, et couvrir 50 pays en 20 langues différentes.

Basma BAKRI avec B.T.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc