×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
Courrier des Lecteurs

Courrier des Lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:4072 Le 11/07/2013 | Partager

Putsch en Egypte: La fin du Printemps arabe?

• Les civils doivent décider de leur sort
Le président déchu n’est-il pas issu des élections libres organisées après la chute de Housni Moubarek? L’armée ne veut pas lâcher prise et revenir à son rôle et à ses casernes. C’est elle qui décide du sort de l’Égypte sans partage depuis 1952. Certes, on va organiser encore des élections libres. Le gagnant doit s’attendre à un coup d’État militaire après au maximum un an et ainsi de suite: comme si on vit un feuilleton égyptien. Les Egyptiens doivent franchir le cap des coups d’Etat répétitifs; les militaires doivent laisser les civils décider du sort de leur pays; les laisser avancer pour le bien de l’ensemble des citoyens, on ne peut pas travailler sans faire de fautes ou de gaffes, mais il faut les rectifier et les réparer par le travail, la réflexion, le dialogue, l’opposition parlementaire est faite pour cela. C’est ce qu’on peut appeler la démocratie. Tout le monde comprend que ce n’est pas évident de changer des habitudes politiques ancrées depuis plus de 50 ans, mais il faut accepter l’autre avec ses contradictions, ses habitudes et être tolérant pour pouvoir cohabiter et vivre avec l’autre quelles que soient ses tendances et ses pratiques.
RB
Le scénario algérien
Je crains cruellement un scénario à l’algérienne où les généraux (l’armée) appuyés par les Occidentaux avaient privé les islamistes de leur victoire aux élections de 1992. L’Algérie avait sombré dans des violences sans précédent pendant plus de 10 ans. J’espère vraiment que nos frères égyptiens auront suffisamment de sagesse pour ne pas tomber dans le même piège.
RH

Le chaos guette
Fusillades, des dizaines de morts, manifestations de masse … L’Egypte n’a jamais été si proche du chaos. Les évènements qui se succèdent dans ce pays font craindre le pire. Moins d’une semaine après la destitution de Mohamed Morsi, la situation demeure extrêmement confuse. Et la situation économique n’arrange pas les choses au début de ce mois de Ramadan. Les pays du Golfe, notamment les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite sont venus à la rescousse promettant une aide de plusieurs milliards de dollars. Mais le pays ne pourra pas vivre de l’aumône et l’ordre doit se rétablir le plus tôt possible.
MF

 

Où ira la manne du Golfe?

• Investissements intelligents
Ces dons devraient être investis dans des projets pérennes et générateurs de revenus. Et ceci dans les secteurs prometteurs pour le marché national et international tels l’agroalimentaire, l’agriculture, l’élevage, la pêche, le tourisme, l’industrie et autres...
H. M.

Agence spéciale
Une agence spéciale doit être créée pour gérer l’ensemble de ces dons, en fixant les priorités des projets à réaliser ainsi que le choix des régions. Du moment qu’il s’agit de dons hors budget de l’Etat, il ne faut pas les assimiler et les utiliser pour faire face à des dépenses de fonctionnement, mais au contraire il faut les affecter à la réalisation des projets pour le développements des zones marginalisées où la population est très pauvre, ne possédant aucune source de vie. La Cour des comptes doit mettre en place une structure pour suivre de près les dépenses effectuées pour ces fonds afin d’ éviter les dérapages et les malversations qui sont monnaie courante dans ce type d’opérations.
A. A.

• Formation pour les diplômés chômeurs
Le Maroc a beaucoup de diplômés chômeurs et l’administration marocaine ne veut pas évoluer. Avec cet argent on peut faire d’une pierre deux coups: faire une formation sérieuse pour les docteurs chômeurs recrutés par concours et un stage d’une année dans l’administration française avant de leur attribuer des postes de responsabilité dans les administrations marocaines. En même temps, il faut créer des logiciels ou les importer pour passer directement à l’administration électronique. Ces nouveaux cadres formeront les fonctionnaires qui sont dans leurs services respectifs. Les fonctionnaires qui refusent d’évoluer ou qui ne peuvent pas évoluer doivent être exclus ou classés.
K. H.

• Suivi étape par étape
Je pense que les Emirats se sont posé la même question, car ils ont parfaitement conditionné l’octroi des fonds: d’abord la somme totale de plus d’un milliard de dollars n’a pas été donnée en une seule fois. Ceci dénote sans doute un besoin de suivre l’utilisation de cet argent étape par étape. Tant mieux, les autorités feront plus attention du moment qu’elles doivent rendre des comptes, mais en même temps ceci prouve malheureusement un manque de confiance dans nos dirigeants, ce n’est pas moi qui blâmerais les Emirats pour ça. A la question où doit aller l’argent? je suis sûr qu’il ira là où les Emirats ont décidé qu’il aille. Ce sont eux qui vont approuver et valider les projets d’investissement et de préférence en concordance avec leurs besoins alimentaires, bancaires ou autres. J’aurais préféré que le Maroc soit en mesure de ne pas tendre la main pour de telles largesses ! I had a dream…
A. B.

 

L’esprit de Ramadan
Chaque année, à la veille du mois du jeûne, c’est la course aux approvisionnements, les caddys hyper chargés dans les grandes surfaces. Lait, viandes, dattes, huile, sucre, farine, jus, … On dirait qu’il va y avoir des pénuries de produits de grande nécessité. Or, l’esprit de ce mois est plus dans la spiritualité, le recueillement, le travail sur soi,  mais pas dans les excès de consommation, le sommeil à outrance et l’oisiveté. Le constat aujourd’hui est que l’on compense l’abstinence du jour par la malbouffe à partir du coucher du soleil. Malheureusement, le mois de Ramadan est généralement réduit à un premier degré, celui du ventre et de la nonchalance.
AR

Ramadan cathodique
Les bandes annonces des sitcoms se suivent et ne se ressemblent pas sur les trois chaînes de télévision. Chaque année a son lot de navets, de production médiocre. L’intérêt n’est plus la qualité des émissions mais le remplissage pour pouvoir insérer le maximum de publicités possible. Finalement, c’est une course au chiffre d’affaires et aux annonceurs au lieu d’un pari sur la qualité et le contenu.
FM
Jeûne et prix
Le gouvernement doit penser à faire des réductions des prix de l’ensemble des produits alimentaires nécessaires, qui constituent la majorité de ce que mangent les Marocains pendant ce mois sacré. Cette mesure sociale va permettre à un grand nombre de Marocains de passer un bon mois de Ramadan. La réduction doit être au moins de la moitie des prix, ce qui représente deux fois rien comparé à ce que dépense la Caisse de compensation. La région du Sud bénéficie déjà depuis longtemps de plusieurs avantages concernant particulièrement les produits alimentaires. Ces mesures peuvent être élargies aux autres régions comme celles de l’Oriental, du Nord  et du Sud-Ouest de notre pays pour que tout le monde en profite. Le gouvernement doit penser à ces actions sociales pour que le citoyen ordinaire soit sensible et sent que ceux à qui il a confié son destin pensent à lui et à ses problèmes (rentrée scolaire, Ramadan, Aïd Al Adha, vacances...).
RB
Désagréments
Nous avons choisi d’habiter hors de Casa, à 20 km pas plus. Nous avons pensé être loin des problèmes des communes, grosse et énorme erreur. Le président de la commune a pris en grippe les quatre citadins venus s’installer dans «sa commune», pour nous punir d’avoir osé venir s’installer chez lui, il a décrété que nous devons payer les travaux de la route (impraticable en hiver) et que le budget alloué chaque année ne permet pas l’électrification rurale. Ce message nous l’avons entendu depuis 2009. Sauf qu’il y a des voisins privilégiés qui bénéficient d’une route bien faite et de l’électricité.
RA
Retraite sur mobile
Franchement, c’est vraiment aberrant. La grande majorité des retraités RCAR n’ont même pas de quoi boucler leurs mois et on vient de nous annoncer qu’une application leur permettra de consulter ou de simuler une retraite sans parler de leur ignorance de cette technologie. Les dirigeants de ce régime regardent tellement en haut qu’ils ne voient pas ceux qui vivent en bas. A bon entendeur Messieurs les futuristes.
MR
Moins d’accidents mortels
Il faut se réjouir enfin de l’inversion de la courbe des accidents mortels dans notre pays! Félicitations pour tous ceux et celles qui ont contribué à ce résultat
En 5 mois, 240 vies humaines ont été épargnées, et si cette tendance se maintient sur toute l’année 2013, plus de 600 vies humaines seront épargnées ! Très bien et bon courage !
MC

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc