×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Régions

    Casablanca
    Le tramway se rapproche de ses objectifs

    Par L'Economiste | Edition N°:4072 Le 11/07/2013 | Partager
    90.000 voyageurs enregistrés en une journée
    L’intégration avec les bus, indispensable pour atteindre les 250.000 passagers/jour
    La fréquence de passage des rames est passée de 12 minutes au lancement à 5 minutes 30 aujourd’hui

    Le mois de mai a été marqué par une stabilisation du trafic: plus de 71.000 voyageurs enregistrés aussi bien en avril qu’en mai

    Plus de 11,6 millions de personnes. Tel est le nombre de voyageurs qu’a drainés, à ce jour, la première ligne du tramway de Casablanca, mise en service fin 2012. Selon des statistiques communiquées en exclusivité à L’Economiste, le trafic moyen journalier est passé de 41.759 voyageurs en janvier 2013 à 74.942 en juin. Ces chiffres, encourageants, correspondent aux déplacements effectués du lundi au vendredi. Les week-ends, le nombre de voyageurs a aussi évolué pour atteindre une moyenne quotidienne de 53.899 en juin, contre 30.066 au tout début de l’exploitation.
    Le mois de mai a été marqué par une stabilisation du trafic: plus de 71.000 voyageurs enregistrés aussi bien en avril qu’en mai. «Cela s’explique notamment par l’indisponibilité d’un nombre important de rames», indique Youssef Draiss, DG de Casa Transport. «Après avoir parcouru 30.000 km, le matériel roulant devait subir la maintenance préventive, alors que d’autres rames devaient être réparées suite aux nombreux accidents subis», explique le responsable. Depuis le 1er juillet, la moyenne journalière du trafic est de l’ordre de 80.000 voyageurs par jour. Un pic de 90.000 personnes a été observé la journée du lundi 8 juillet. Pour expliquer cette importante hausse, il y a lieu de signaler que le système de transport et les performances du tramway ont été stabilisés. En effet, la fréquence de passage des rames est passée de 12 minutes au lancement à 5 minutes 30 aujourd’hui. La vitesse commerciale (y compris les temps d’arrêt) est montée de 10 à 18,5 km/h en moyenne. Aussi, les 37 rames prévues contractuellement ont été toutes réceptionnées. Ce qui permet à l’exploitant de faire circuler chaque jour 33 rames. «Nous avons ainsi constitué une clientèle fidèle qui prend chaque jour le tramway», souligne Draiss. La fréquence des déplacements vers la corniche et la plage de Aïn Diab devient plus importante en cette période estivale. D’ailleurs, la station de Aïn Diab est en train de dépasser celle des Nations Unies en termes de fréquentation quotidienne. Pour assurer une organisation et un service de qualité, des dispositifs particuliers de sécurité et de gestion des files d’attente ont été mis en place au niveau des stations les plus fréquentées.
    En passant d’une moyenne de trafic de 40.000 voyageurs/jour au lancement à 70.000 aujourd’hui, l’exploitant compte atteindre 100.000 avant la fin de l’année. Pour aller plus loin, la concrétisation du projet d’intégration avec les bus demeure, toutefois, essentielle. L’objectif est d’enregistrer un flux journalier de 250.000 voyageurs en 2015. En comparaison avec la fréquentation moyenne actuelle, l’exploitant a ainsi atteint une performance de 43%. Ce qui est plutôt positif, à en croire le management de Casa Transport.

    8.500 abonnements

    A fin mai, l’exploitant du tramway a enregistré environ 8.500 abonnements. Beaucoup de Casablancais ont opté pour les abonnements mensuels. Sur les 8.000 cartes mensuelles délivrées, 2.000 sont destinées aux étudiants. Les abonnements hebdomadaires n’ont pas dépassé, quant à eux, 500.
    Rappelons que dès la mise en service du tramway, une billettique moderne (sans contact et rechargeable) a été mise en place, au niveau des agences et des distributeurs automatiques de tickets (quatre dans chaque station).

    Bouchra SABIB

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc