×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 159.147 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 199.098 articles (chiffres relevés le 27/5 sur google analytics)
Entreprises

Al Omrane maintient le cap

Par L'Economiste | Edition N°:4068 Le 05/07/2013 | Partager
Priorité au logement social et à l’éradication des bidonvilles
Les indicateurs au vert pour les différents segments d’activité
Plus de 6,4 milliards de DH de recettes des ventes en 2012

Badr Kanouni, président du directoire du groupe Al Omrane, «prévoit de lancer 6 projets, portant sur 1.500 logements dédiés à la classe moyenne, dans le cadre des objectifs fixés par la loi de Finances en vigueur»

EN dépit d’un contexte difficile, le groupe Al Omrane a maintenu le cap des réalisations. C’est ce qui ressort de la présentation du bilan de ce bras armé de l’Etat dans le secteur de l’habitat social. Quelques jours après la tenue de la réunion du Conseil de surveillance, en présence du chef du gouvernement, les responsables de la holding ont tenu une conférence, mercredi dernier à Rabat, pour faire le point sur l’état d’avancement de ses différents projets. La réalisation de ces chantiers a nécessité «la hausse du volume des investissements pour atteindre 6,7 milliards de DH», est-il indiqué. Les recettes des ventes en 2012 se sont élevées, quant à elles, à 6,46 milliards de DH, avec un chiffre d’affaires de 4,91 milliards de DH, a fait savoir Badr Kanouni, président du directoire du groupe. En 2013, le groupe ambitionne d’augmenter le niveau d’investissement à 7 milliards de DH, avec une légère hausse des recettes des ventes à 6,50 milliards de DH. L’année dernière, Al Omrane a passé près de 19.913 contrats de vente, et a livré 25.519 unités. «Globalement, le groupe a mis en chantier près de 143.790 unités, et a achevé les travaux de 140.960 logements», a noté Kanouni. A cela s’ajoutent les travaux menés en partenariat avec le secteur privé, qui a porté le total des réalisations à 151.809 pour les unités achevées, et à 153.003 pour celles mises en chantier. Dans le détail, l’action du groupe dans le programme d’éradication des bidonvilles, pris en charge à hauteur de 85%, a consisté en la mise en chantier de 8.104 habitations pour le relogement des populations des bidonvilles. Près de 16.070 unités ont été également achevées, l’année dernière, permettant le traitement de 13.590 habitats insalubres. Résultat: trois nouvelles villes, Bouarfa, Azemmour et Targuiste ont été déclarées sans bidonvilles. Pour cette année, le groupe compte lancer la construction de 12.290 nouvelles unités, et achever les travaux dans 17.100 autres, en vue d’assurer l’éradication de 14.000 baraques. Ce qui permettra d’annoncer 13 autres villes sans bidonvilles.
Pour le volet de la mise à niveau urbaine, prise en charge totalement par Al Omrane, près de 109.445 unités ont été mises en chantier, et 109.158 autres ont été achevées. En 2013, ce bras armé de l’Etat a prévu de lancer la mise à niveau de 105.000 unités, et achever les travaux dans 105.784 autres. En outre, Al Omrane a poursuivi la réalisation des programmes d’habitat mis en place par l’Etat, notamment dans la filière du logement social à faible VIT. En 2012, le groupe a lancé la construction de 4.425 habitats à 140.000 DH, et a achevé la réalisation de 4.785 unités, dont 2.017 en partenariat avec le secteur privé. Ce qui porte la totalité, à fin 2012, des réalisations dans ce type d’habitat à 28.904 unités construites. Cette année, 9.543 autres seront mises en chantier, parallèlement à l’achèvement des travaux dans 7.199 autres. Pour la catégorie du logement à 250.000 DH, le programme 2012-2016 prévoit la réalisation de 36.500 unités, et la mobilisation du foncier pour la construction de 50.000 autres par le secteur privé. L’année dernière, le groupe en a construit 7.003 unités, dont 6.166 en partenariat avec le secteur privé, et a mis en chantier 10.973 autres, dont 6.756 avec le privé. Pour cette année, il prévoit le lancement de 10.311 nouveaux logements, et la finalisation de 9.964 autres.
Par ailleurs, Badr Kanouni a souligné qu’Al Omrane s’est également inscrit dans les objectifs fixés par la loi de Finances concernant la réalisation de logements dédiés à la classe moyenne. Il a fait savoir que le groupe prévoit le lancement de 6 projets, portant sur 1.500 unités. «Le cahier des charges relatif à ce chantier est actuellement en cours de finalisation», a-t-il noté. Pour lui, ces projets seront réalisés dans la même logique adoptée pour les autres catégories d’habitat, qui met l’accent sur la favorisation de la mixité sociale, à travers la combinaison des trois types de logements.

Villes nouvelles

FACE aux critiques adressées aux dysfonctionnements qui ont marqué les villes nouvelles, Badr Kanouni a souligné que ce type de projet nécessite des efforts de longue haleine, qui peuvent s’étaler sur 20 à 25 ans. Parallèlement, il a rappelé que l’Etat a repris en main ce dossier pour faire face aux défaillances relevées. Il s’agit notamment de «la mise en place d’une nouvelle approche de développement intégré, basée sur la complémentarité des politiques publiques», est-il indiqué. Ceci s’est traduit par le lancement d’un plan de relance pour les villes de Tamesna et Tamensourt (cf. www.leconomiste.com), et la préparation d’un contrat-programme pour Cherafate et Lekhyayta, qui est en cours de finalisation.

M. A. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc