×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 205.794 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 264.541 articles (chiffres relevés le 5/6 sur google analytics)
Brèves internationales

Brèves Internationales

Par L'Economiste | Edition N°:4066 Le 03/07/2013 | Partager

Brésil: Chute vertigineuse de la popularité de Dilma Rousseff

EN trois mois, la présidente brésilienne est passée de 65% d’opinions favorables à 30% à fin juin! Il s’agit de la chute la plus conséquente de l’histoire politique du Brésil. En janvier 2011, lors de sa prise de fonctions, Dilma Rousseff était au sommet des sondages, dépassant même celui dont elle est l’héritière Luis Lula Da Silva. Avec 65% d’opinions favorables fin mars 2013, Dilma Rousseff recueillait une popularité parmi les plus élevées d’Occident. Encore début juin, quelques jours avant le début de la fronde sociale qui déferlera sur le pays, elle atteint 57%, malgré les premiers effets de la hausse des prix. Et puis c’est la chute, brutale. Selon une enquête du 29 juin, ils ne sont plus que 30% à considérer sa gestion comme «bonne» ou «très bonne». A l’origine de cette dégringolade, la grogne sociale au Brésil. Alors que la présidente était considérée comme «dynamique et sérieuse», elle est aujourd’hui perçue comme «dirigiste et isolée».

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]e.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc