×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 172.689 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 216.351 articles (chiffres relevés le 2/6 sur google analytics)
Entreprises

Shell & Vivo Lubricants modernise son usine

Par L'Economiste | Edition N°:4066 Le 03/07/2013 | Partager
Un investissement de 70 millions de dirhams
Objectif: tripler la capacité de production

«Le projet vise à  faire du Maroc le plus grand site de production de lubrifiants Shell et une plateforme d’export vers tout le continent», annonce Mohammed Raihani, DG de Vivo Energy Maroc

Développer  les capacités de production, diversifier les gammes de lubrifiants et se positionner comme un acteur de référence sur le continent africain… Ce sont en substance les ambitions de Shell et Vivo Lubricants à travers le chantier de modernisation et d’extension de son usine de production des lubrifiants de Roches Noires à Casablanca. Le montant de l’investissement s’élève à 70 millions de DH. L’objectif est d’ériger  l’usine en la plus grande unité de fabrication d’huiles en Afrique. Ayant absorbé 180 millions d’investissements en 2012, Shell & Vivo Energy  fait du Maroc le pays le plus important  en termes d’investissements en Afrique. «Le projet vise à  faire du Maroc le plus grand site de production de lubrifiants Shell et une plateforme d’export vers tout le continent», annonce Mohammed Raihani, DG de Vivo Energy Maroc.
Les travaux de modernisation de l’usine des Roches Noires devront faire tripler la capacité de production. «Le volume de production de lubrifiants Shell de l’usine basée au Maroc sera triplé et passera de 27.000 à 90.000 tonnes, pour atteindre à terme 150.000 tonnes annuelles», déclare Parminder Kohli, DG de Shell et Vivo Lubricants.  Ce qui permettra à l’unité de représenter à terme 60% de la capacité disponible du Maroc.
 Le projet de la modernisation de l’usine générera également plus de 850 millions de DH de recettes à l’export. Shell 1 Vivo table sur un flux en fret maritime de l’ordre de 5.400 conteneurs par an depuis les ports de Casablanca et TangerMed. Le projet profitera également aux entreprises marocaines. Pour la réalisation des travaux, Shell mettra à contribution  des partenaires locaux à hauteur de 80%. L’extension de l’usine aura pour effet une capacité de production de 150.000 tonnes par an dont  80% orientés  à l’export vers l’Afrique.  Une fois opérationnel, le site de Casablanca devra  drainer 100 millions de dollars  de recettes en devises et générera 250 emplois directs et indirects.  Shell, numéro 1 des lubrifiants, s’accapare à lui seul 13% du marché international et entend par cet investissement commercialiser des lubrifiants dans 54 pays africains. 
Concrètement, le projet  porte sur la construction de hangars de stockage des produits emballés, l’aménagement d’un nouveau quai de chargement, la remise à niveau du réseau incendie, l’achat d’une nouvelle ligne automatique de conditionnement et le remplacement des anciennes chaudières à fuel par des chaudières à gaz. L’objectif étant d’augmenter la capacité de production et de stockage, tout en améliorant la circulation au sein de l’usine et les conditions de travail.


Imane NAJI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc