×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Actu
    Entrepreneuriat social
    La finale de la compétition Enactus aujourd’hui

    Par L'Economiste | Edition N°:4065 Le 02/07/2013 | Partager
    Près de 150 projets en compétition cette année
    Le champion national représentera le Maroc au Mexique
    8.000 lauréats et 500.000 bénéficiaires en 10 ans

    Durant l’édition 2012, la majorité des projets socialement responsables développés par les candidats ont concerné l’agroalimentaire, les services et l’artisanat. Toutefois, ce sont les projets liés à l’environnement qui ont bénéficié au plus grand nombre (6.144 personnes), suivis de ceux liés aux services (2.650) et au textile  (2.544). Au total, le nombre de bénéficiaires s’est élevé à plus de 15.900 directs et 64.000 indirects

    LA finale de la compétition nationale des grandes écoles et universités, organisée par l’ONG mondiale Enactus autour de projets socialement responsables, se joue aujourd’hui, mardi 2 juillet, à Casablanca. Près de 150 projets ont été présentés hier par une trentaine d’équipes issues de 45 établissements de l’enseignement supérieur. Ils ont été examinés par un jury composé de 26 patrons d’entreprises. Aujourd’hui, seules 4 équipes accéderont à la finale. Le team gagnant représentera le Maroc à l’Enactus World Cup 2013 à Cancun (Mexique), du 29 septembre au 1er octobre. Il faut dire que les participants marocains ne déméritent pas. Durant la précédente édition, une équipe de la faculté de droit de Settat avait atteint les demi-finales.
    La compétition à laquelle 1.200 participants sont attendus a pour objectif d’encourager les jeunes à s’investir dans des projets générateurs de revenus au profit des populations vulnérables. Les étudiants doivent obligatoirement être membres du réseau d’établissements partenaires d’Enactus. Et ce sont ces derniers qui procèdent à la sélection des projets les plus prometteurs au début de l’année académique. L’ONG pour sa part offre son accompagnement pour leur concrétisation et leur gestion, avec le soutien d’hommes d’affaires et de conseillers pédagogiques. Les étudiants doivent s’y investir pendant 2 ou 3 ans, avant que les bénéficiaires ne reprennent le flambeau. «C’est la force de ce programme, les étudiants ne sont pas animés par des gains. Ils sont surtout motivés par leur capacité à générer des ressources pour autrui et l’opportunité de s’ouvrir sur le monde», insiste Adnan Addioui, directeur exécutif d’Enactus Morocco. En dix ans d’existence au Maroc, le programme a formé près de 8.000 jeunes qui ont monté des projets ayant bénéficié à environ 500.000 personnes.
    Enactus est présente dans 39 pays dans le monde. L’association compte près de 1.600 universités partenaires et 62.000 étudiants (2.050 au Maroc).


    Ahlam NAZIH

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc