×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Une maison de vieillesse pilote lancée à Oujda

Par L'Economiste | Edition N°:4063 Le 28/06/2013 | Partager
Riad al Moussinine inauguré par le Roi
L’hôpital de la santé mentale et un centre socioculturel également lancés

Lors de l’inauguration de la maison  de vieillesse de Oujda, le 26 juin dernier, le Souverain s’adressant à la doyenne des pensionnaires

L’inauguration d’un nouvel hôpital psychiatrique, d’un complexe socioculturel et d’une maison pour personnes âgées ont ponctué la visite effectuée par le Souverain à Oujda. La construction d’un nouvel hôpital psychiatrique tombe à point nommé pour satisfaire une demande de plus en plus croissante. Une infrastructure médicale en adéquation avec le plan national de prise en charge des maladies mentales et psychiatriques. Un programme qui s’articule autour de cinq axes. Il s’agit principalement de l’offre de soins et la mise à disposition de médicaments spécifiques, la construction de trois hôpitaux régionaux de psychiatrie (Agadir, Kénitra, Kelâa des Sraghna) et de trois unités de pédopsychiatrie (Rabat, Fès, Marrakech). Dix hôpitaux régionaux bénéficieront dans ce cadre de services intégrés de santé mentale. De plus, il a été décidé de réserver 2% du budget du ministère de tutelle à l’achat de médicaments pour la santé mentale et psychiatrique, ainsi que la formation progressive de 1.400 médecins spécialisés, comme l’a expliqué à la presse El Haussaine Louardi, ministre de la Santé. D’une capacité de 108 lits, ce nouvel hôpital a nécessité un investissement de 40 millions de DH. Il assurera des services se rapportant au traitement des maladies psychotiques, névrotiques, des services d’isolement, d’urgence et de consultation avec bloc administratif et une salle d’activité sociale et d’ergothérapie. L’hôpital comprend aussi des services de pédopsychiatrie, de géronto-psychiatrie et de psycho-physiologie et addictologie. Autre problème tout aussi important, la prise en charge de la gérontologie. Aussi, une maison pour personnes âgées a vu le jour grâce à un financement substantiel de l’association des bienfaiteurs d’Oujda. «Riad al Moussinine» pour personnes âgées a nécessité la mobilisation de 16 millions de DH et comprend 80 chambres doubles, équipées de téléviseurs, frigos et lits confortables. Une maison pour loger plus de 150 personnes avec espaces et services pour personnes à besoins spécifiques: un bijou architectural avec tous les équipements et services dernier cri. L’inauguration, par ailleurs, du complexe sociosportif et de formation «Al Bassatine» (9,5 millions de DH) contribuera au développement des activités sportives, culturelles et professionnelles des jeunes et des enfants d’un quartier périphérique (Ghar Al Baroude). Il s’assignera aussi pour tâche la lutte contre le décrochage scolaire et la délinquance juvénile. Un complexe qui ciblera aussi la formation des femmes aux métiers locaux générateurs de richesses, la lutte contre l’analphabétisme des femmes en situation précaire…


De notre correspondant,  Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc