×Membres de L'Economiste Qui sommes-nousL'Editorialjustice régions Dossiers Société Culture Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie Internationale

Le Maroc reste un major mondial de cannabis

Par L'Economiste | Edition N°:4062 Le 27/06/2013 | Partager
Malgré la réduction notable des surfaces
La consommation de drogues traditionnelles s’est stabilisée mondialement
Les nouvelles substances psychoactives posent des défis

L’herbe de cannabis commence à concurrencer le «haschich marocain».
«En Europe, les saisies d’herbe de cannabis sont en hausse, tandis que celles de résine (haschisch) baissent. Cette évolution pourrait indiquer que le cannabis de production nationale continue de remplacer la résine importée principalement du Maroc», indique l’Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans son rapport 2013, publié hier 26 juin à Vienne.
La production de résine semble s’être stabilisée et aurait même baissé dans les principaux pays producteurs, à savoir l’Afghanistan et le Maroc. De nombreux pays d’Afrique ont signalé des saisies d’herbe de cannabis, dont les plus importantes ont été déclarées par le Nigéria. «L’Afrique subsaharienne semble gagner en importance en tant qu’itinéraire de trafic maritime», ont constaté les auteurs du rapport. Ils rappellent que les plus grandes superficies cultivées ou des zones éradiquées ont été déclarées par l’Afghanistan (12.000 ha en culture), le Mexique (12.000 ha en culture et 13.430 ha éradiqués) et le Maroc (47.500 ha en culture après l’élimination).  C’est une baisse assez significative puisque la superficie est tombée de 134.000 hectares en 2003 à 56.000 hectares en 2009.
La répartition mondiale des saisies de résine de cannabis reflète les principaux pays d’origine. Au cours de la période 2000 -2011, les saisies mondiales de résine de cannabis ont été dominées par l’Espagne, qui est le principal point d’entrée en Europe pour la résine de cannabis marocaine. En 2011, l’Espagne a représenté 34% des saisies mondiales, Pakistan 18% et le Maroc 12%. L’Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime s’appuie sur les données communiquées par le gouvernement marocain pour justifier la diminution dans la production de résine de cannabis depuis la période 2003-2005. En 2011, les estimations fournies par le gouvernement n’ont pas changé par rapport à celles qui sont prévues en 2010. La diminution de la production déclarée est étayée par une baisse des saisies de résine et du kif. En 2011, 138 tonnes de kif ont été saisis, soit moins qu’en 2009 (223 tonnes) et 2010 (186 tonnes). Les saisies de résine de cannabis par les autorités marocaines ont augmenté légèrement, passant de 119 tonnes en 2010 à 126 tonnes en 2011, mais elles marquent une forte baisse par rapport au sommet de 188 tonnes en 2009. Les autorités marocaines ont attribué la baisse des saisies à l’augmentation des efforts d’application de la loi pour lutter contre la culture et contre le trafic le long des frontières du pays. De même, les quantités de résine de cannabis interceptées en Espagne ont chuté pour la troisième année consécutive. Les saisies s’élèvent à 356 tonnes en 2011 contre 384 en 2010 et 445 tonnes en 2009.

Baisse des drogues traditionnelles

Si la consommation des drogues traditionnelles telles que l’héroïne et la cocaïne semble décliner dans certaines régions du monde, l’abus de médicaments délivrés sur ordonnance et de nouvelles substances psychoactives est en augmentation. Selon le rapport, le nombre de NSP rapportées à l’ONUDC par les États membres est passé de 166 à la fin de l’année 2009 à 251 à la mi-2012, ce qui représente une augmentation de plus de 50%. Le nombre de NSP a, pour la première fois, dépassé le nombre total des substances sous contrôle international (234).

Fatim-Zahra TOHRY

Chère lectrice, cher lecteur,

L'article auquel vous tentez d'accéder est réservé à la communauté des grands lecteurs de L'Economiste. Nous vous invitons à vous connecter à l'aide de vos identifiants pour le consulter.
Si vous n'avez pas encore de compte, vous pouvez souscrire à L'Abonnement afin d'accéder à l'intégralité de notre contenu et de profiter de nombreux autres avantages.

Mot de passe oublié?
CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
ABONNEZ-VOUS
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc